Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Pour l'OCDE, point de salut hors la croissance verte


La sortie de crise inquiète le secrétaire général de l’OCDE au moins autant que la crise elle-même. « Si la future croissance est basée sur les énergies fossiles, la planète ne le supporterait pas », a-t-il prévenu lors des Tables Rondes de l’Arbois, à Aix-en-Provence.


            Partager Partager

Angel Gurria: "la planète ne supporterait pas une croissance basée sur les énergies fossiles" (photo MN)
Angel Gurria: "la planète ne supporterait pas une croissance basée sur les énergies fossiles" (photo MN)
FRANCE. Pour Angel Gurria, le secrétaire général de l’OCDE et ancien ministre du Mexique, pour sortir de la crise « il faut faire ce qui doit être fait, bien l’expliquer et ne pas tenir compte des agences de notation ! ».

Invité à ouvrir les Tables rondes de l’Arbois, consacrées le 10 avril 2013 aux opportunités nées de la crise, Angel Gurria pense bien sûr à l’inflation, encore taboue dans la zone euro, et outil d’un retour à la productivité et à la compétitivité « aujourd’hui impossibles avec un endettement aussi lourd ».

Mais il reste plus étonnant de lui voir donner la priorité absolue à la lutte contre l’effet de serre. Les raisons anthropiques de l’augmentation attendue de la température, de 2 à 4 ° selon les analyses sur 50 ans, doivent être combattues avec des armes qui doivent du même coup améliorer l’économie.

« Le recours aux subventions à l’énergie fossile dans la plupart des pays émergents est une tragédie » qui peut empêcher parfois les réformes structurelles destinées à la sortie d’une crise qui s’éternise. « L’Indonésie consacre un budget plus important à cette subvention au réchauffement climatique qu'à celui de l’Éducation ».

"Cibles claires et instruments simples"

On passerait de +2° à +4° de température moyenne sur Terre en moyenne dans cinquante ans
On passerait de +2° à +4° de température moyenne sur Terre en moyenne dans cinquante ans
« Nous avons perdu la boussole, il faut maintenant la retrouver » image-t-il. Plus que la crise, c’est d’ailleurs la délicate sortie de crise qui inquiète le secrétaire général de l’OCDE. Pour lui « la planète ne résisterait pas à une nouvelle croissance de sortie de crise, fondée sur les énergies polluantes tirées par une embellie de la demande ».

Une croissance de sortie de crise, au contraire, doit être « verte, ce qui ne signifie pas seulement environnementalement correcte, mais aussi socialement équitable ».

Or, le monde n’en prend pas le chemin. La crise et la croissance d’ordre financier qui l’a précédée ont été l’occasion d’un écartement sans précédent de l’échelle des revenus, surtout dans les pays émergents qui pourraient demain, par leur croissance, tirer l’économie mondiale du marasme.

Et « l’absence de décisions sérieuses depuis Kyoto, aggravera la situation climatique » dénonce-t-il. Au contraire, « les décisions prises aujourd’hui vont décider de la durée et de la gravité d’une situation » qui pourraient produire de nouvelles crises futures.

« L’unique croissance de demain sera verte, et pour la préparer nos cibles doivent être claires et les instruments simples ». Angel Gurria milite en fait pour une taxation forte des énergies fossiles, destinée à établir la vérité de leur prix face aux énergies renouvelables.


Jeudi 11 Avril 2013

Lu 3312 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE