Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Ponant mise sur des croisières combinant luxe et aventure


En forte croissance, l'armateur marseillais va faire passer sa flotte de cinq à douze navires. Son modèle économique se situe aux antipodes des grands croisiéristes : proposer de navires de taille réduite et des destinations originales.


            Partager Partager

6 PONANT EXPLORERS (c) PONANT STIRLING DESIGN INTERNATIONAL
6 PONANT EXPLORERS (c) PONANT STIRLING DESIGN INTERNATIONAL
BOUCHES-DU-RHÔNE. L'armateur marseillais Ponant investit environ 800 M€ dans l'achat de sept navires de croisière neufs. A raison de deux livraisons par an (2 en 2018, 2 en 2019, 2 en 2020 et 1 en 2021), sa flotte passera d'ici 2021 de cinq à douze unités de luxe. « Nous conservons notre modèle de yachts de petites taille, une centaine de cabines en moyenne », détaille Hervé Bellaiche, directeur adjoint de Ponant.
 
Avec succès semble-t-il. Depuis le déménagement de son siège de Nantes à Marseille, en 2004, l'armement battant pavillon français est passé de 60 à 200 salariés à terre, plus 900 membres d'équipage. Fin 2015, Ponant a été repris par Artemis, holding de la famille Pinault, qui a très vite enclenché la commande de nouveaux navires. La compagnie fête ses trente ans en 2018. Elle générait 165 M€ de chiffre d'affaires en 2015 et a atteint 185 M€ en 2017.

Croisière au Pôle Nord

« Nous devrions dépasser les 350 collaborateurs à terre et 1 500 membres d'équipage en 2021 », se félicite Hervé Bellaiche. « Nous allons où les autres ne vont pas. » Ponant propose des destinations originales sur les sept continents. Il peut s'agir d'expéditions, ou de croisières à forte connotation culturelle, avec des conférenciers célèbres, mais toujours dans un luxe à la française. En 2017, Ponant a transporté 30 500 passagers lors de 197 croisières. La compagnie espère franchir la barre des 100 000 passagers quand sa flotte se trouvera au complet.
 
En 2021, l'armement prendra livraison en Norvège de son navire le plus exceptionnel. Un brise-glace de luxe hybride, avec une motorisation électrique et au gaz naturel liquéfié. Donc non polluante. Le Ponant Icebreaker sera le premier navire de croisière à atteindre le Pôle Nord. Il pourra briser une couche de glace de plus de deux mètres, emportera deux hélicoptères et seize zodiacs, pour des voyages inédits dans des endroits jusqu'à présent inaccessibles. Ponant promet de « véritables odyssées polaires ».

Gérard Tur

Vendredi 30 Mars 2018

Lu 1705 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Janvier 2019 - 10:00 Venise va taxer les croisiéristes


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss