Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Plusieurs pays musulmans décident de boycotter les produits français



            Partager Partager

Plusieurs pays musulmans appellent au boycott des produits français (photo : F.Dubessy)
Plusieurs pays musulmans appellent au boycott des produits français (photo : F.Dubessy)
MENA / FRANCE. "Nous ne renoncerons pas aux caricatures." La phrase prononcée par Emmanuel Macron, mercredi 21 octobre 2020, lors d'un discours d'hommage à Samuel Paty,  professeur d'histoire décapité à Conflans-Sainte-Honorine par un Russe tchéchène islamiste, et la réaction à ces propos de Recep Tayyip Erdogan, ont encore fait monter d'un cran les tensions entre Paris et Ankara.

Samedi 24 octobre 2020, le président turc n'a pas hésité à lancer à l'adresse du président français, "tout ce que nous pouvons dire d'un chef d'Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c'est : allez d'abord faire des examens de santé mentale."

L'Elysée a tout de suite qualifié ces propos d'"inacceptables" en dénonçant "l'outrance et la grossièreté" du président turc. Paris a d'ailleurs rappelé dimanche 25 octobre 2020 son ambassadeur en Turquie pour, selon le mot diplomatique consacré, "consultation". Dimanche 25 octobre 2020, le ministère français des Affaires étrangères a pris le relais parlant d'"une propagande haineuse et calomnieuse contre la France" tout en relevant "l'absence de toute marque officielle de condamnation ou de solidarité des autorités turques après l'attentat terroriste de Conflans-Sainte-Honorine".

Lors d'un cours sur la liberté d'expression, Samuel Paty avait montré à des collégiens deux caricatures du prophète Mahomet publiées par le journal satirique Charlie Hebdo.

Pour Rabat, la liberté d'expression ne justifie pas la provocation

Créée en 1970, l'Organisation de coopération islamique (OCI) réunissant cinquante-sept pays sur quatre continents (la plus importante après l'Onu), a déploré sur Twitter, vendredi 23 octobre 2020, le "discours politique de certains responsables français qui offense les relations franco-islamiques et alimente des sentiments de haine au nom de gains politiques partisans". Dans un autre message, l'OCI indique qu'elle "condamne l'attaque systématique et continue contre les sentiments des personnes de confession musulmane à travers les caricatures insultantes et répétitive sur la personne du prophète de l'Islam".

Dans un communiqué publié dimanche 25 octobre 2020 sur son site, le ministère marocain des Affaires étrangères indique, à propos de la poursuite de la publication des caricatures du prophète Mahomet, "le Royaume du Maroc dénonce ces actes qui reflètent l'immaturité de leurs auteurs, et réaffirme que la liberté des uns s'arrête là où commencent la liberté et les croyances des autres. La liberté d'expression ne saurait, sous aucun motif, justifier la provocation insultante et l'offense injurieuse de la région musulmane qui compte plus de deux milliards de fidèles dans le monde." Tout en précisant "condamner toutes les violences obscurantistes et barbares prétendument perpétrées au nom de l'Islam" et à appeler "à cesser le ressentiment et à faire preuve de discernement et de respect de l'altérité, comme prérequis du vivre-ensemble et du dialogue serein et salutaire des religions".

Retrait des denrées alimentaires françaises au Qatar et au Koweït

L'Université du Qatar a décidé également de reporter, "à une période indéfinie", la semaine culturelle française évoquant "l'atteinte délibérée à l'islam et ses symboles". A Gaza, ce sont des photos d'Emmanuel Macron qui ont été brûlé.

En même temps, plusieurs pays musulmans du Moyen-Orient ont, depuis vendredi 23 octobre 2020, appelé au boycott des produits français. Les hypermarchés et supermarchés Al-Meera et Souq al-Baladi au Qatar ont ainsi procédé au retrait de ces denrées, principalement alimentaires, jusqu'à nouvel ordre. Les fromages, crèmes et cosmétiques français présents dans une soixantaine de coopérative au Koweït ont subi le même sort. La Turquie a embrayé le pas du boycott lundi 26 octobre 2020. "Tout comme en France certains disent "n'achetez pas les marques turques", je m'adresse ici à ma nation : surtout ne prêtez pas attention aux marques françaises, ne les achetez pas", déclarait Recep Tayyip Erdogan dans un discours.

Au Koweït, 430 agences de voyages ont suspendu les réservations de vols vers la France.

"Les appels au boycott sont sans aucun objet et doivent cesser immédiatement, de même que toutes les attaques dirigées contre notre pays, instrumentalisés par une minorité radicale", demandait, dimanche 25 octobre 2020, le ministère français des Affaires étrangères. De son côté, l'ANIA (Association nationale française des industries alimentaires) a précisé, lundi 26 octobre 2020 par voie de communiqué, qu'il était "encore trop tôt pour évaluer les conséquences économiques pour un marché du Proche-Orient qui représente 3% de l'ensemble des exportations du secteur". L'association se dit "solidaire des déclarations du gouvernement qui appelle à un retour au calme et à ne pas prendre des mesures de représailles envers les entreprises françaises qui ont toujours bien travaillées avec les représentants du secteur et de la distribution de ces pays partenaires".

L'ensemble des produits français exportés dans cette région représente 11,516 mrds€ dont 1,3 mrd€ en produits alimentaires.

Lundi 26 Octobre 2020

Lu 1627 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.