Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Plus de 93 M€ d'amendes pour une entente de douze entreprises françaises sur le prix de la charcuterie



            Partager Partager

L'entente portait sur le prix de la charcuterie (photo : F.Dubessy)
L'entente portait sur le prix de la charcuterie (photo : F.Dubessy)
FRANCE. L'Autorité française de la concurrence annonce, jeudi 16 juillet 2020, la condamnation de douze entreprises opérant dans le secteur du jambon et de la charcuterie. Elle les accuse de s'être coordonnées "pour présenter un front commun lors de leurs négociations avec les abatteurs afin de contrer les demandes de hausses de prix sur la matière première, voire obtenir des baisses de prix pour l'achat de celle-ci (le "jambon sans mouille")". Ainsi que de s'être entendus "pour arrêter une position commune sur les hausses de prix des produits de charcuterie qu'ils entendaient pratiquer auprès de la grande distribution pour les marques de distributeurs (MDD) ou marques "premiers prix".

Effectives de 2011 à 2013, les ententes portaient principalement sur le jambon cru, le jambon cuit, les saucisses et saucissons, le salami, la rosette, les rillettes, les boudins, les andouilles, les pavés et le chorizo.

Comme d'habitude dans ce genre d'affaires, les pratiques ont été révélées grâce à la procédure de clémence, qui permet aux entreprises ayant participé à une entente d'en dévoiler l'existence pour bénéficier d'une condamnation pécuniaire moins importante. Les groupes Campofrio (marques Aoste et Jean Caby) et Coop ont joué ce rôle auprès de l'Autorité de la concurrence.

Outre Campofrio, Fleury Michon, Financière Turenne Lafayette (marques Paul Prédault et Madrange), et les Mousquetaires (marque Monique Ranou) se sont entendus sur la variation de l'index hebdomadaire du prix du jambon sans mouille publié par le marché de Rungis qui sert de référence.

Les ententes sur les hausses de prix pratiquées auprès de la grande distribution concernent Campofrio, CA Animation, Coop, La Financière du Haut Pays, Financière Turenne Lafayette, Savencia, Sonical, Salaisons du Mâconnais, Aubret, Copperl Arc Atlantique, FTL, Nestlé, Roullier.

L'Autorité de la concurrence a infligé des sanctions financières à hauteur de 93 M€ au total (voir encadré ci-dessous).

Entreprises Sanctions (en euros)
Copperl Arc Atlantique 35 530 000
Les Mousquetaires 31 750 000
Fleury Michon 14 761 000
Coop 6 009 000
Savencia 2 257 000
Campofrio 1 000 000
Aubret 750 000
Sonical 350 000
La Financière du Haut Pays 330 000
CA Animation 203 000
Nestlé 96 000
Salaisons du Mâconnais 1 000
TOTAL 93 037 000


Jeudi 16 Juillet 2020

Lu 1763 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.