Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Plus de 250 000 migrants ont accosté en Europe du Sud depuis le début de l'année 2015


Rédigé le Mardi 18 Août 2015 à 17:05 | Lu 2094 commentaire(s)


Les migrants affulent sur les côtes grecques et italiennes (photo Francesco Malavolta - OIM)
Les migrants affulent sur les côtes grecques et italiennes (photo Francesco Malavolta - OIM)
MÉDITERRANÉE. Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), les arrivées de migrants clandestins par la Méditerranée ont déjà dépassé en 2015 le nombre recensé en 2014.

Dans une étude diffusée vendredi 14 août 2015, l'OIM chiffre à 250 000 le nombre de migrants débarqués ou recueillis au large de l'Italie, de la Grèce, de Malte et de l'Espagne depuis de l'année 2015, contre 219 000 sur toute l'année 2014. La plupart fuient la guerre et les persécutions, d'autres la pauvreté, la famine ou la dégradation des terres.

Selon William Lacy Swing, directeur général de l'OIM, "même s’il y a eu d’importantes avancées, tel que le renforcement de l’opération Triton de l’UE, il reste beaucoup à faire pour fournir un soutien adéquat à ces personnes désespérées qui mettent leur vie en danger entre les mains de passeurs peu scrupuleux. Trop souvent, les migrants périssent en mer ou en chemin vers leurs points de départ. "

Autre record peu enviable, le nombre total de décès en mer lors de ses traversées qui atteint depuis le début de l'année 2015 les 2 300 victimes selon le Projet des migrants disparus de l'OIM.

Du 1er janvier au 31 juillet 2015, selon le Ministère italien de l'Intérieur, 93 540 migrants sont arrivés en Italie (87 915 en 2014).
L’Érythrée reste le principal pays d’origine avec 25 567 migrants arrivés en Italie depuis la Libye en 2015. Le Nigéria arrive loin derrière avec 11 899 arrivées. Les autres pays d’origine importants sont la Somalie (7 538), le Soudan (5 658), la Syrie (5 495), la Gambie (4 837) et le Bangladesh (3 692). " Certaines nationalités sont en hausse par rapport à l’année dernière. C’est le cas des Somaliens (passés de 3 190 à 7 538), des Soudanais (de 1 301 à 5 658) et des Nigérians (de 4 702 à 11 899). D’autres, comme les Syriens, sont en baisse " précise Federico Soda, directeur du bureau de coordination de l'OIM pour la Méditerranée à Rome.

" Le nombre attendu d’arrivées peut sembler élevé " selon William Lacy Swing. "Mais c’est un nombre qui pourrait facilement être absorbé par l’Union européenne, une vaste région de plus de 500 millions d’habitants. Pour cela, les États membres de l’UE doivent coopérer pour mettre en place une approche plus cohérente et humanitaire. Dans le même temps, nous devons promouvoir, auprès du public, un discours ouvert, équilibré et impartial sur la question des flux migratoires vers l’Europe, car le débat public en la matière est trop souvent fondé sur les émotions, les stéréotypes et les mythes, et non sur la réalité. "

Cet été 2015, les équipes de sauvetage en mer viennent au secours de plus d'un millier de migrants par jour.




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation