Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Plan Maroc Vert : « Considérer la transformation de l’économie marocaine dans son ensemble »



Développer une agriculture moderne en misant sur la productivité et en stimulant l’innovation tout en favorisant l’accompagnement solidaire, tels sont les objectifs du Plan Maroc Vert initié en 2008 par le royaume chérifien. Pour les chercheurs du Femise, ce plan présente pourtant quelques lacunes. Principal grief, il ne tient pas compte de la transformation de l’ensemble de l’économie marocaine.


            Partager Partager

Lahcen Oulhaj, Doyen de la Faculté de Sciences juridiques, économiques et sociales à l’Université Mohammed V au Maroc et  coordonateur du rapport Femise (FEM35-20). (Photo D.R)
Lahcen Oulhaj, Doyen de la Faculté de Sciences juridiques, économiques et sociales à l’Université Mohammed V au Maroc et coordonateur du rapport Femise (FEM35-20). (Photo D.R)
Conçu pour que l’agriculture devienne le moteur de la croissance économique du Maroc au cours des quinze prochaines années, le Plan Maroc Vert (2008-2020) affiche des objectifs ambitieux, à savoir créer 1,5 million d’emplois, tout en luttant contre la pauvreté. Le pays entend également, grâce à l’agriculture, améliorer son PIB de 70 à 100 milliards de dirhams supplémentaires et stimuler ses exportations.

Depuis quatre ans, quels sont les premiers résultats tangibles de ce plan ? Dans un rapport intitulé « Évaluation de la stratégie agricole du Maroc à l’aide d’un modèle d’équilibre général dynamique », douze chercheurs du Forum euro-méditerranéen des Instituts de Sciences économiques ont mis en évidence la nécessité de réformer non seulement l’agriculture, mais l’ensemble de l’économie marocaine.

« Le Plan Maroc Vert n’a pas été conçu selon une approche holiste. Il faut savoir que 40% des personnes actives au Maroc travaillent dans le secteur agricole. Or, la contribution de ce secteur au PIB n’est que de 14 %. Ce plan est excessivement ambitieux. Il veut développer l’emploi, or il faut, au contraire, réduire les effectifs et gagner en productivité. Le pays doit asseoir son développement en misant sur de nouveaux secteurs d’activité. Les services et l’industrie par exemple. Ce plan omet de prendre en considération la transformation de l’économie marocaine dans son ensemble », explique Lahcen Oulhaj, Doyen de la Faculté de Sciences juridiques, économiques et sociales à l’Université Mohammed V au Maroc et coordonnateur du rapport Femise (FEM35-20).

Ce plan a contribué à stimuler les investissements dans l’agriculture et à diversifier la production

Depuis 2008, ce plan a contribué à stimuler les investissements dans l’agriculture et à diversifier la production. Sa stratégie repose sur deux piliers. Le développement d’une agriculture à haute valeur ajoutée qui soit capable de répondre aux nouvelles règles du marché.

Le Plan Maroc Vert n’en oublie pas pour autant la petite agriculture. Il doit théoriquement améliorer de façon significative les petits revenus agricoles à travers des projets de reconversion des parcelles, d’intensification et de diversification des productions. La stratégie étant de parvenir à faire converger les deux types d’agriculture. D’un côté, l’agriculture traditionnelle, avec une main-d'œuvre abondante et peu qualifiée cultivant des petites parcelles de terre avec un faible rendement, et de l’autre, une agriculture moderne, mécanisée concernant de grandes exploitations.

Les économistes considèrent que l’agrégation des petits cultivateurs auprès des grandes exploitations ne saurait seule permettre le développement et la modernisation souhaités pour le secteur traditionnel. Le modèle capitaliste aurait dû, selon eux, être envisagé.

Article réalisé en partenariat avec le Femise

English version

Mercredi 26 Juin 2013









RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss