Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Plaisance tunisienne, les nouveaux textes contestés



            Partager Partager

Les ports de plaisance tunisiens, comme celui de Sidi Bou Saïd, disposent d'un fort potentiel de développement (photo DR)
Les ports de plaisance tunisiens, comme celui de Sidi Bou Saïd, disposent d'un fort potentiel de développement (photo DR)
TUNISIE. Le nouveau code des ports, promulgué le 8 juillet 2009, comporte des dispositions devant favoriser le développement de la plaisance en Tunisie. Non consultés, les professionnels, industriels nautiques, gérants de ports de plaisance et autres, n’y voient pas une « révolution ».

Très peu développée en Tunisie (0,25 bateau par 1.000 habitants), la plaisance représente dans ce pays 0,7% de la capacité d'accueil en Méditerranée. Sur un total de 270 000 bateaux de plaisance dans le monde, la Tunisie n’en accueille qu' 1% (2.500 bateaux par an).

Une étude, élaborée par la société de services et de conseil en environnement marin et océanographique, “Créocéan ”, le Port Autonome de Marseille et la société tunisienne Somete (ingénierie bâtiment et génie civil), a montré le potentiel que cette niche porteuse peut dégager "8,7 M€ de recettes par an, 110 M€ d’impacts financiers globaux, 15 000 emplois à créer sur dix ans".

Les huit ports de plaisance que compte le pays (2100 anneaux) peuvent être une issue au surbooking que connaissent les ports de plaisance au nord de la Méditerranée.

M.Ahmed Moatemri, gérant du port de plaisance d’Hammamet (Cap Bon) , estime que le nouveau code ne résout pas « les problèmes réglementaires, administratifs et fiscaux » sur lesquels butte la plaisance. Pour lui, la lourdeur des formalités à la sortie et à l’entrée des ports, les inspections de la douane, les tracasseries liées au déplacement d’un port à l'autre ne fidélisent pas les plaisanciers. Tout comme le reste des professionnels, il suggère une refonte des textes.

Brahim Krimi, à TUNIS
Lundi 27 Juillet 2009

Lu 3646 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.