Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Pizzorno cesse ses activités à Oum Azza au Maroc




Le centre d'Oum Azza a permis la fermeture de trois décharges (photo : Pizzorno Environnement)
Le centre d'Oum Azza a permis la fermeture de trois décharges (photo : Pizzorno Environnement)
MAROC / FRANCE. La société varoise Pizzorno Environnement (218 M€ de chiffre d'affaires en 2019) annonce, mardi 30 juin 2020, l'arrêt de l'exploitation du centre de traitement et de valorisation des déchets d'Oum Azza, près de Casablanca au Maroc. Confié à sa filiale marocaine Teodem en 2008 et pour vingt ans, il englobait un centre de tri, une station de traitement du biogaz et trois centres de transfert pour l'acheminement des déchets. Ce centre de valorisation a permis la fermeture des décharges de Rabat (Akreuch), Salé et Aïn Attik.

Occupant 110 hectares, le site représente une capacité annuelle de 850 000 tonnes par an (les déchets de treize communes de la région de Rabat - Salé - Skhirat), pour un chiffre d'affaires d'environ 6,8 M€ en 2019.

Le spécialiste des métiers de 'environnement et de l'économie circulaire auprès de collectivités et des industriels a signé un "protocole de résiliation à l'amiable" avec l'Etablissement de coopération intercommunale (EPI) avec qui il était en désaccord depuis décembre 2019. Ce texte prend effet au 1er juillet 2020.

Selon la presse marocaine, les désaccords provenaient d'une incapacité du délégataire sortant à trouver une solution radicale au problème de traitement du lixiviat (300 000 m3 actuellement stockés dans les six bassins du site) qui dégage des odeurs nauséabondes et a un impact négatif sur les ressources en eaux souterraines. Le lixiviat est le liquide résiduel qui provient de la percolation de l'eau à travers un matériau.

Le prochain délégataire n'aura pas à ce soucier de la gestion du lixiviat. Son traitement ne sera pas inclus dans l'appel d'offres.

Présent au Maroc depuis 1996, Pizzorno Environnement dispose de trois autres contrats dans ce pays : la collecte et le nettoiement de Marrakech (Médina et Place Jémaâ El Fna), la collecte, le nettoiement et le traitement des déchets ménagers d'Al Hoceima et le traitement des déchets ménagers de Moulay Abdellah.

Mercredi 1 Juillet 2020

Lu 2810 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.