Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Perpignan et Figueres font une place au soleil aux chercheurs



            Partager Partager

Des deux côtés de la frontière franco espagnole, l'université se met au soleil (Photo DR)
Des deux côtés de la frontière franco espagnole, l'université se met au soleil (Photo DR)
FRANCE / ESPAGNE. L’institut de recherche universitaire spécialisé dans le solaire thermique de Perpignan Nord (Catalogne française) sera ouvert pour la prochaine rentrée universitaire, à la fin de l’été 2010. André Joffre, le président du club réunissant les 80 entreprises régionales du secteur, EnR66 (66 est le n° du département français des Pyrénées orientales), en a fait l’annonce le 2 février 2010 à la Chambre de commerce et d’industrie de Perpignan, qui soutient le projet.

Installé dans la zone d’activités Tecnosud, l’institut pourrait abriter ou travailler en relation avec une centaine de chercheurs. Il sera soutenu localement par des entreprises du secteur : Tecsol, Vilmor ENR, Cansol, Aehlios et Dalkia, et entrera dans la stratégie de Derbi, le pôle de compétitivité axé sur l’énergie solaire que porte la région Languedoc-Roussillon,.

Le projet bénéficie d’un partenariat avec la communauté d’agglomération locale Perpignan Méditerranée, qui permettra à l’institut de se loger à peu de frais. L’essentiel du financement proviendrait du grand emprunt d’Etat que va lancer la France (lire : La France annonce 60 mds€ d'investissement, dont 35 mds€ au titre d'un grand emprunt national).

Une Faculté des énergies renouvelables à Figueres

Les promoteurs de ce projet misent sur la collaboration entre différents instituts et entreprises en France et en Espagne pour créer un environnement de recherche industrielle capable de se traduire en marchés pour les acteurs concernés.

L’école Polytech de Montpellier et son département énergies renouvelabes PolyENR d’une part, la future Faculté des énergies renouvelables que projette Figueres (Catalogne espagnole) au Castell Sant Ferran en 2012 d’autre part, vont donner en effet à toute à cette région transfrontalière un air de territoire pour têtes pensantes des ENR.

Figueres sera, elle, largement financée par l’Union Européenne pour créer ce pôle technologique universitaire. Mais aussi par l’université britannique Montfort, de Leicester. On ne peut encore dire si ce positionnement universitaire débouchera sur une concurrence territoriale ou au contraire sur une coopération transfrontalière.

Lire aussi : Languedoc Roussillon s'imagine un avenir au soleil les pieds dans l'eau


Lundi 8 Février 2010

Lu 3291 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss