Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Pedro Sanchez reconduit de justesse comme président du gouvernement espagnol



            Partager Partager

Pedro Sanchez est élu président du gouvernement (photo : La Moncloa)
Pedro Sanchez est élu président du gouvernement (photo : La Moncloa)
ESPAGNE. Par 167 voix pour, 165 contre et 18 abstentions, Pedro Sanchez (47 ans) a été reconduit, mardi 7 janvier 2020, comme président du gouvernement par les députés espagnols après huit mois d'impasse politique. Dimanche 5 janvier 2020, il avait perdu un premier vote de confiance, n'obtenant pas la majorité absolue exigée alors que pour ce deuxième vote la majorité relative suffisait pour une victoire.

Cet économiste doit son élection à sa future coalition composée du mouvement dont il est le secrétaire général depuis le 18 juin 2017, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et de la gauche radicale de Podemos. Mais surtout à l'abstention des treize députés séparatistes catalans d'ERC (Gauche républicaine de Catalogne). En échange, Pedro Sanchez devra engager une négociation entre le gouvernement central et l'exécutif régional catalan détenu par les séparatistes avec l'espoir de régler le conflit politique sur l'avenir de la Catalogne, qui a tenté de faire sécession en 2017. Oriol Junqueras, numéro un d'ERC et acteur de la proclamation de la République catalane, se trouve d'ailleurs toujours incarcéré, condamné pour treize ans de prison en octobre 2019. Un accord pourrait intervenir et serait soumis au vote en Catalogne sous forme de consultation.

Hausse de la fiscalité des entreprises au programme

Pedro Sanchez dirige l'Espagne depuis juin 2018 quand il a pu succéder au conservateur Mariano Rajoy victime d'une motion de censure. Mais, faute de majorité, il ne parvenait par à faire adopter le budget 2019, l'obligeant à dissoudre le Parlement et à provoquer deux élections législatives (avril 2019 et novembre 2019). De nouveau vainqueur en novembre 2019 des législatives avec 28% des voix pour sa liste, il se trouvait confronté à la même impasse.

Au programme du futur gouvernement, qui reste à désigner, figurent une abrogation partielle de la réforme du marché du travail instaurée par le précédent gouvernement de droite en 2012, l'encadrement des loyers, une hausse de la fiscalité pour les entreprises (avec un taux minimum de 15 % pour les grands groupes et 18% pour les banques et les groupes pétroliers) et les plus riches (plus de 130 000 € de revenus par an) ainsi qu'une augmentation du salaire minimum déjà réhaussé de 22% début 2019 par Pedro Sanchez.

Mardi 7 Janvier 2020

Lu 1020 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Février 2020 - 09:41 L'an 1 du Hirak algérien €


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Industrie de défense : une filière navale française en ordre dispersé ?

Hervé Lemaitre, Expert-Conseil en stratégie de développement international-export
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.