Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Pas de nouvelles mesures fiscales au Portugal en 2014



            Partager Partager

Lisbonne (photo Marie-Line Darcy)
Lisbonne (photo Marie-Line Darcy)
PORTUGAL. La majorité parlementaire de droite à l’Assemblée nationale portugaise a approuvé le second budget rectificatif de l’année 2014. Ce budget ne comporte pas de nouvelles mesures fiscales pour l’ensemble des contribuables.
Un meilleur recouvrement fiscal (+0,7% par rapport au budget initial) et une augmentation des recettes de la sécurité sociale permettent au gouvernement de ne pas aggraver les impôts.

La TVA aurait du augmenter de 23 à 23,25 % et la Cotisation sociale unique des travailleurs de 11 à 11,2 %.

La diminution du chômage permet aussi l’augmentation des recettes. Le gouvernement mise sur un taux de chômage de 14, 2 % à la fin de 2014 contre 15, 4 % estimé lors de l’adoption du budget pour l’année en cours.

En revanche, la croissance sera limitée à 1 % contre 1,2 % au préalable. Toutefois, le budget rectificatif est considéré « comme une bonne nouvelle » par le Parti Social démocrate, le parti de la majorité. La baisse du chômage est notamment mise en avant, mais l’opposition reste critique sur ces données : outre l’effet saisonnier d’un pays tourné vers le tourisme, les radiations des centres d’emplois et la précarité du travail biaisent les chiffres.

Au troisième trimestre, la croissance a marqué le pas : + 0,3% au lieu des 0,6 % attendus (recul des exportations). L’OCDE a confirmé la décélération économique au Portugal, tendance vérifiée dans toute l’Europe.

Le second budget rectificatif portugais est une conséquence de la décision de la Cour constitutionnelle qui a rejeté l’été dernier des mesures d’austérité : il s’agit des coupes salariales de la fonction publique à partir de 675 € mensuels, les changements de calculs des pensions de reconversions et des ponctions sur les indemnités de congés maladies et de chômage. Des mesures qui représentaient 860 M€.

L'adoption du budget rectificatif s'est déroulée sous les huées de manifestants rassemblés à l'appel du syndicat CGTP devant le parlement à Lisbonne.

Vendredi 12 Septembre 2014

Lu 2144 fois





1.Posté par Fernandes le 13/09/2014 11:44
Radiations des centres d’emplois mais aussi de faux contrats de formation proposés à des chômeurs expérimentés ! pour un "faux" salaire de 293€/mois ! et ceci aux frais des contribuables européens puisque ce sont des programmes européens qui financent ces sois-disantes formations.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.