Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Partenariat Public Privé pour achever la rocade de contournement de Marseille



            Partager Partager

La rocade L2 doit permettre de relier l'A7 et l'A50, les deux autoroutes qui desservent le centre de Marseille - Visuel © Dreal Paca
La rocade L2 doit permettre de relier l'A7 et l'A50, les deux autoroutes qui desservent le centre de Marseille - Visuel © Dreal Paca
FRANCE. L’Etat lancera avant la fin de l’année 2009 l’avis d’appel à concurrence auprès des groupes de travaux publics pour sélectionner celui qui réalisera l’ultime tronçon de la « L2 », rocade de contournement de l’agglomération marseillaise (9 km).

Contrairement à la première phase du projet, entièrement financée par l’Etat et les collectivités locales (région Paca, CG 13 et MPM ), cette seconde étape sera réalisée via un contrat de partenariat public-privé (PPP), procédure censée accélérer la mise en oeuvre des travaux. 

 

Le groupement privé qui pilotera le chantier prendra en effet intégralement en charge le montant de l’investissement (estimé à 656 M€). En contrepartie, l’Etat et les collectivités lui verseront un loyer longue durée dont le montant, qui reste à définir, constituera, justement l’un des critères clefs d’appréciation des offres. 


Le chantier "le plus lent de l'histoire"

Le choix du groupement lauréat interviendra à l'automne 2010. Dans la foulée, le Conseil d’Etat signera le décret déclarant le projet d’utilité publique (avant le 26 novembre 2010). Les dates de mise en service de l’ouvrage seront échelonnées entre 2013 pour la fin du tronçon Est (5,2 km, devis : 565 M€ dont 100 M€ restant à financer au titre du PPP) et 2016 pour le tronçon Nord (3,5 km, devis : 555 M€). 

 

Ces échéances sont toutefois à prendre avec des pincettes : le chantier du tronçon Est de la voie a en effet progressé au rythme d’un gastéropode au galop puisque... seize ans après le premier coup de pioche, victime de la fronde des riverains et des difficultés de financement, il n’est toujours pas achevé. 

 

Cette cadence lui vaut d’ailleurs d’être qualifié ironiquement par le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, de « chantier le plus lent de l’histoire » (sic).


 

Signe du caractère ubuesque de l’opération, l’opérateur retenu devra ainsi mettre en  conformité des ouvrages d’art déjà réalisés, mais jamais utilisés...



Mercredi 25 Novembre 2009

Lu 2344 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss