Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






PSA inaugure son usine automobile à Kénitra



            Partager Partager

L'usine de PSA Kénitra a débuté sa production qui devrait atteindre les 100 000 véhicules annuels (photo : PSA)
L'usine de PSA Kénitra a débuté sa production qui devrait atteindre les 100 000 véhicules annuels (photo : PSA)
MAROC. La plate-forme industrielle intégrée "Atlantic Free Zone" d'Amer Saflia (province de Kénitra), à cinquante kilomètres au Nord de Rabat, a été inaugurée jeudi 20 juin 2019 par Mohammed VI, Roi du Maroc. Cet écosystème marocain s'est construit autour de l'usine du constructeur automobile français PSA d'une capacité de production annuelle de 100 000 véhicules (des Peugeot 208 thermiques et électriques) et moteurs associés, principalement destinées à l'exportation. Elle sera portée à 200 000 voitures d'ici mi-2020.

En juin 2015, le groupe PSA avait signé avec l'Etat marocain une convention stratégique pour cette implantation sur 900 hectares qui a demandé un investissement de 3 milliards de dirhams (278 M€). Le constructeur français devrait débourser au total une somme de 560 M€. A fin 2019, l'usine emploiera 1 600 salariés et prévoit un effectif de 2 500 en 2020.

" Au cœur de la région Afrique Moyen Orient, le Maroc est un marché historique et stratégique pour notre groupe, et ses quatre marques Peugeot, Citroën, DS et Opel. Nous construisons un partenariat unique dans l’industrie automobile au Maroc, avec l’aide de tous nos partenaires et grâce au soutien des autorités marocaines", souligne Jean-Christophe Quémard, directeur de la région Moyen Orient Afrique et membre du Directoire du groupe PSA.

Objectif de 80% de taux d'intégration

Vingt-sept nouvelles usines de dix nationalités sont déjà installées sur la plate-forme industrielle intégrée et le Centre de R&D de PSA emploie 2 300 salariés dont 85% d'ingénieurs.
Selon Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, "les achats par PSA de pièces fabriquées au Maroc ont atteint les 700 M€ pour l'année 2018, bien au-delà des prévisions", qui prévoient un objectif d'un milliard d'euros d'achats locaux avant 2025. Le taux d'intégration de l'usine se situe actuellement à 60% et devrait toucher les 80% d'ici à deux ans. Selon un communiqué de PSA, "le groupe est le seul constructeur automobile à couvrir toute la chaîne de valeur en Afrique. Cet écosystème intègre au Maroc un réseau de soixante-deux fournisseurs locaux".

PSA dispose également d'un projet d'usine à Oran qui pourrait démarrer au second semestre 2020.

Premier secteur exportateur du Royaume, l'industrie automobile marocaine a fait passer ses exportations de 31,7 milliards de dirhams (2,93 mrds€) en 2013 à 65,1 milliards de dirhams (6 mrds€) en 2018.


Vendredi 21 Juin 2019

Lu 1182 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.