Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Nouvelles augmentations massives en Égypte




Le président Sissi supprime les subventions aux produits de première nécessité. (Photo : présidence égyptienne)
Le président Sissi supprime les subventions aux produits de première nécessité. (Photo : présidence égyptienne)
EGYPTE. A peine quelques semaines après l'intronisation du général Abdel Fattah Al-Sissi, élu en mars 2018 avec un score à la soviétique de 97% des suffrages, les annonces d'augmentations pleuvent sur la population égyptienne. Le FMI a conditionné l'octroi d'un prêt de 12 mrds $ à l'abandon des subventions aux produits de première nécessité qui plombent les finances de l’État, mais assurent une certaine paix sociale et permettent aux plus pauvres de survivre.

Après une première vague en 2017 d'augmentations massives (de 20 à 50%) des prix des carburants, de l'électricité, de nombreux produits alimentaires (sucre, farine...) et plus récemment du ticket de métro, le gouvernement vient d'annoncer une seconde série en juin/juillet. Les carburants vont ainsi voir leurs prix exploser de 35 à 50%, le gaz butane de 60%. L'électricité suivra le 1er juillet avec un bond de 24,8% pour les particuliers et de 41,8% pour les entreprises.

Pour éviter une mobilisation sociale, le gouvernement d'Abdel Fattah Al-Sissi multiplie depuis quelques jours les arrestations d'opposants.

Le pays fait face à une forte inflation, de 30 % en 2017 et de 11 % actuellement, mais devrait enregistrer une croissance supérieure à 5% en 2018.  


Arthur Maffren


Lundi 18 Juin 2018



Lu 982 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

L'égalité dans le partage successoral, qu'est-ce qui gêne les musulmans ?


avis d'expert

Razika Adnani Philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA