Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Nicos Anastasiades gagne le second tour de la présidentielle chypriote


Rédigé par , le Lundi 5 Février 2018 - Lu 1529 fois


CHYPRE. Finalement ce second tour des présidentielles chypriotes aura été aussi surprenant que le premier. Malgré l'annonce - selon les sondages - d'une grande abstention, finalement les électeurs se sont mobilisés à près de 74 %. Malgré celle d'une scrutin serré entre le président sortant, le conservateur Nicos Anastasiades, et Stavros Malas, soutenu par le parti communiste, la victoire s'est avérée très nette pour le sortant avec 55,99 % des voix contre 44, soit plus de dix points de différence. C’est dire si les sondages se sont trompés de A à Z.

Certes, Nicos Anastasiades se trouvait favori dès le début de cette campagne très terne, mais rien n’était moins sûr que sa victoire. Désormais, cet avocat formé aux meilleures écoles de Londres va devoir s’appliquer à faire reprendre les négociations intercommunautaires avec la partie chypriote turque. Avec comme objectif en vue la réunification du pays divisé depuis 1974, date de l’invasion de l’île par l’armée turque en réponse à un coup d’état de la dictature des colonels grecs.

Nicos Anastasiades rempile pour un second mandat (photo : Gouvernement de la République de Chypre)
Nicos Anastasiades rempile pour un second mandat (photo : Gouvernement de la République de Chypre)

La réunification en toile de fond

Ces cinq dernières années, le président chypriote a mené les pourparlers à un point jamais atteint, notamment avec l’échange de cartes de la future fédération bi-communautaire. Mais, tout a été stoppé en 2017 avec la question des puissances garantes. La Turquie veut rester puissance garante mais, les Chypriotes grecs ne veulent pas en entendre parler. Pour Nicosie, le départ de l’armée turque d’occupation, soit 40 000 soldats stationnés sur l’ile depuis plus de quatre décennies, demeure un préalable.

Nicos Anastasiades porte aussi à son actif une sortie de la crise financière de 2013 plutôt réussie notamment en négociant in extremis un plan de sauvetage de 10 mrds€ avec la Troïka des bailleurs de fonds : Union européenne, Fonds monétaire international (FMI) et Banque centrale européenne (BCE). Même si les Chypriotes n'ont jamais retrouvé leur niveau de vie d’avant la crise, ils semblent lui faire confiance tant pour la réunification du pays que pour une réelle croissance. Les prochains mois seront cruciaux pour la nouvelle équipe au pouvoir.
 
Du fait de la partition, la République de Chypre, membre de l'Union européenne et de la zone euro, n'exerce son autorité de facto que sur les deux tiers du territoire, dans le sud, où vivent les Chypriotes grecs. 
Dans le tiers nord résident les Chypriotes turcs, administrés par la République turque de Chypre du Nord (RTCN), autoproclamée et reconnue uniquement par Ankara.

Nicos Anastasiades aura donc la tâche très délicate de parvenir à des compromis avec la partie adverse sur des points majeurs, comme la présence des armées étrangères (grecque, turque et britannique), les ajustements territoriaux ou les fameuses garanties de sécurité qui impliquent la Grèce, la Turquie et le Royaume-uni.

Lire aussi pour mieux comprendre les enjeux d'une réunification à Chypre : Les négociations pour la réunification de Chypre reprennent en Suisse




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info