Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Nabil Karoui, candidat à la présidentielle tunisienne, incarcéré pour fraude fiscale


Rédigé par le Lundi 26 Août 2019 | Lu 2357 commentaire(s)


Nabil Karoui, candidat à la présidentielle et en prison (photo : site Nabil Karoui)
Nabil Karoui, candidat à la présidentielle et en prison (photo : site Nabil Karoui)
TUNISIE. L'arrestation de Nabil Karoui, vendredi 23 août 2019 à trois semaines de l'élection présidentielle en Tunisie fait réagir. Candidat bien placé pour ce scrutin du dimanche 15 septembre 2019 - anticipé après le décès de Beji Caïd Essebsi - le publicitaire (président de Karoui & Karoui World) et fondateur de la chaîne Nessma TV a été intercepté par la police à un péage situé sur l'autoroute entre Béja et Tunis, puis incarcéré en vertu d'un mandat de dépôt émanant de la Cour d'appel de Tunis.

Les responsables de son parti, Qalb Tounes (au coeur de la Tunisie), dénoncent une manoeuvre de Youssef Chahed, premier ministre tunisien également candidat à la magistrature suprême et qui a délégué à son ministre de la Fonction publique (Kamel Morjane) ses pouvoirs de chef du gouvernement durant la campagne. "Il n'y a aucun doute que la décision a été politique, parce qu'une telle aberration ne peut être commise par un juge impartial. C'est un juge qui est au service du pouvoir exécutif", clame Kamel Ben Messaoud, avocat de Nabil Karoui. La ligue tunisienne des droits de l'homme demande, elle, plus de transparence sur les conditions de cette interpellation qu'elle qualifie de "précipitée dans un temps record". Et l'association n'hésite pas à indiquer qu'elle "suscite beaucoup de doutes et porte atteinte à la magistrature puisqu'elle fait penser à son instrumentalisation politique dans le but d'éliminer des rivaux". La ligue réclame "l'ouverture d'une enquête sérieuse pour connaître les circonstances de cette décision".

Même le parti islamique Ennahdha - pourtant la bête noire de Nabil Karoui - affirme, par la voix de son chef Rached Ghannouchi, ne pas être "ravi de cette arrestation, ni de voir un parti ou un responsable de parti entravé (...) Nous tenons à l'indépendance de la magistrature et nous attendons des explications de la justice sur cette arrestation."

La candidature de Nabil Karoui reste valable

Nabil Karoui (56 ans), comme son frère Ghazi (qui serait réfugié en Algérie), est accusé de fraude fiscale pour des montages financiers reposant notamment sur la création de plusieurs sociétés implantées en Algérie, au Maroc et au Luxembourg. En juillet 2019, dans le cadre de cette enquête menée par le pôle judiciaire financier et économique de Tunis depuis septembre 2016, suite à un rapport de l'ONG anticorruption I-Watch, l'homme d'affaires avait été interdit par le justice de quitter le territoire tunisien et ses avoirs avaient été gelés.

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a, pour l'instant, retenu vingt-six candidats pour la future élection présidentielle. La liste définitive sera publiée le 31 août 2019. L'institution a déclaré, samedi 24 août 2019, que la candidature de Nabil Karoui reste valable tant qu'une décision de justice ne la compromet pas.










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook