Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Morsi place la justice sociale au centre de son programme


Rédigé le Vendredi 28 Juin 2013 à 08:14 | Lu 3107 commentaire(s)


ÉGYPTE. À quelques jours des manifestations de l'opposition et un an après son élection, le président égyptien, Mohamed Morsi, a déclaré dans un discours le 27 juin 2013 que le bond attendu sur le plan économique dépendra de la stabilité du pays.

Le chef de l’État reviendra longuement sur les nombreuses manifestations qui touchent à l'intégrité de l’Égypte.

« La bourse a enregistré de grosses pertes cette semaine, en raison des rumeurs et des appels aux manifestations. Si ces pertes cessaient, nous n’aurions même pas besoin du crédit du FMI» précise-t-il.

L’audit présenté par le président met en avant la mise en place d'un système basé sur la justice sociale

« Nos concrétisations résident dans l’augmentation des salaires de 1,9 million de fonctionnaires, un SMIG à 700 LE (76€) et bientôt à 1200 LE (131€), la subvention de vingt produits de première nécessité, les cartes d’approvisionnement dont bénéficient 67 millions de citoyens (ces cartes offrent des produits à bas prix, 1 kg de sucre est cédé à 1,5 LE (16 centimes d'euros) au lieu de 5,5 LE (60 centimes d'euros), la titularisation de 593 000 travailleurs, l’annulation des dettes, de moins de10 000 LE (1 090 €), de 52 000 paysans».

Mohamed Morsi soulignera qu’il est très difficile de faire face au bout d’une année à un endettement de l’ordre de 212 mrds de $ (162 mrds €).
Il promet, par ailleurs, la création, en sept ans, d’un million trois cent mille postes de travail au profit des jeunes.

Concernant le Sinaï, le chef de l’État a affirmé que 4,4 milliards de LE (480 M€) seront consacrés au développement de cette région, qui sera confiée aux forces de l’armée.

Mohamed Morsi (photo EEAS, licence CC)
Mohamed Morsi (photo EEAS, licence CC)




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation