Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Monaco remet sur le tapis le projet d’extension en mer




La Principauté souhaite construire 350 000 m² de bâti sur la mer (photo F.DUBESSY)
La Principauté souhaite construire 350 000 m² de bâti sur la mer (photo F.DUBESSY)
MONACO. Un peu plus de trois ans après avoir renoncé à un premier projet très ambitieux, la Principauté de Monaco s’apprête à remettre sur le tapis l'extension du quartier de Fontvieille vers la mer.

Le ministère d'Etat de Monaco vient en effet de lancer une consultation restreinte en vue de sélectionner le groupement de concepteurs (cabinets d’ingénierie, architectes, paysagistes) qui devront étudier une extension d’environ 5 à 9 hectares au large de Fontvieille. 

Ce chantier pharaonique qui nécessiterait le remblaiement d’une zone d'une profondeur de 50 à 55 mètres permettrait au micro-Etat de s’étendre en créant 350 000 m² de bâti. Ce nouveau quartier agrègerait logements haut de gamme, logements domaniaux (propriétés de l’Etat) et espaces économiques.


Trois groupements dont les mandataires seront des cabinets d’ingénierie compétents en constructions maritimes seront retenus à l'été 2012. Le lauréat, sélectionné au début 2012 aura quatorze mois pour plancher sur le programme.

Un projet plus "écolo"

Rappelons que Fontvieille est un quartier de Monaco situé en contrebas du « Rocher » où se trouvent le Palais princier et le centre historique de la ville.


En décembre 2008, le prince Albert avait renoncé à un important projet d'extension en mer, d'une dizaine d'hectares, dont le coût était estimé entre 5 et 10 mrds €, en raison de la crise économique et de l'impact négatif possible sur l'environnement.

Les études d’avant-projet avaient mobilisé des architectes de renommée mondiale. Au moment de l’arrêt du processus, deux finalistes restaient en lice : l'Américain Daniel Libeskind et le Britannique Norman Foster.

Au printemps 2009, le souverain monégasque avait fait part de son intention de relancer un projet moins coûteux et exemplaire en matière de recours aux énergies renouvelables.

Le chef du petit Etat - resserré sur 2 km2 et déployé tout en hauteur - souhaitait disposer d'un « dossier exhaustif » à l'horizon 2013-2014 pour prendre sa décision.


Lire aussi : Richard Rogers réhabilitera le Sporting d'Hiver de Monaco




Mercredi 29 Février 2012



Lu 9115 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

L’Egypte de Sissi : un retour sur l’échiquier international ? (Partie 2)


avis d'expert

Roland Lombardi, analyste au groupe JFC Conseil, consultant indépendant en géopolitique et chercheur associé à l'IREMAM à Aix-en-Provence


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA