Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Moins d'un quart des votants s'est déplacé pour le référendum sur la nouvelle constitution algérienne




Le président algérien connaît une première victoire après l'adoption de son référendum (photo : DR)
Le président algérien connaît une première victoire après l'adoption de son référendum (photo : DR)
ALGÉRIE. Le référendum organisé sur la la révision constitutionnelle en Algérie a été approuvé à 66,80% des voix, indique, lundi 2 novembre 2020, l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie). Ce scrutin du dimanche 1er novembre 2020 n'a cependant pas fait déplacer les foules alors qu'il s'agissait du seul véritable enjeu. L'Anie a établi le taux de participation finale à 23,7%. 5,63 millions d'électeurs ont voté pour 24,47 millions d'inscrits. Seuls 45 071 Algériens résidant à l'étranger ont pris part au vote sur 907 298 inscrits.
Les résultats définitifs seront donnés dans un délai de dix jours.

Moins d'un quart des votants est donc venu aux urnes dimanche 1er novembre 2020, date anniversaire du début de la guerre d'indépendance contre la France (1954/1962), pour se prononcer sur la révision constitutionnelle destinée à créer une "nouvelle République". Soit encore moins que lors de la dernière présidentielle qui avait compté un taux de participation de seulement 39,88% pour élire Abdelmadjib Tebboune. Le président de soixante-quatorze ans se trouve hospitalisé en Allemagne depuis le 27 octobre 2020. Il avait promis, en février 2020, une nouvelle constitution avant l'été 2020.

Les partisans du Hirak avaient appelé au boycott de ce référendum regrettant que ce texte maintienne un régime "hyperprésidentialiste" digne "des folklores constitutionnels des républiques bananières" et de "la confusion des pouvoirs". Manifestants contre le pouvoir depuis février 2019 et réclamant le départ de tous les hommes politiques impliqués dans le régime d'Abdelaziz Bouteflika, ils avaient conduits à sa démission en avril 2019. Les opposants à Abdelmadjib Tebboune, qui prônaient le "non" n'ont pas été autorisés à tenir des réunions électorales, sous prétexte de mesures de protection de la santé publique en ces temps de Covid-19. Les islamistes avaient aussi fait campagne sur le "non".

Que prévoit le référendum adopté ?

- Le président nomme le Premier ministre, les ministres, un tiers du Conseil de la nation (Sénat), les walis (préfets), les magistrats...

- Le président reste à la tête du Conseil supérieur de la magistrature, mais le ministre de la Justice et le Procureur général n'en feront plus partie.

- Nomination d'un Premier ministre si le parti présidentiel détient la majorité parlementaire OU d'un chef du gouvernement si un autre parti détient la majorité.

- Le chef de l'exécutif est responsable devant l'Assemblée populaire nationale (motion de censure)

- Le Conseil constitutionnel est remplacé par une Cour constitutionnelle

- Le mandat présidentiel (5 ans) est limité à deux, consécutifs ou non

- Le mandat des députés est limité à deux

- L'immunité parlementaire n'est appliquée que pendant l'exercice des fonctions de député

- L'armée pourra être autorisée à effectuer des missions de maintien de la paix hors des frontières de l'Algérie

- Le Tamazight (Berbère) devient une langue officielle et nationale

Eric Apim
Lundi 2 Novembre 2020

Lu 526 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.