Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Mohammed VI nomme Aziz Akhannouch chef du gouvernement marocain




Après la victoire de son parti aux législatives, Aziz Akhannouch doit désormais négocier pour construire sa coalition (photo : RNI)
Après la victoire de son parti aux législatives, Aziz Akhannouch doit désormais négocier pour construire sa coalition (photo : RNI)
MAROC. Suite logique et constitutionnelle de la victoire aux législatives marocaines du Rassemblement national des indépendants (RNI), le roi Mohammed VI a désigné, vendredi 10 septembre 2021, le chef de ce parti, Aziz Akhannouch, pour former le futur gouvernement.

Le RNI a emporté 102 des 395 sièges, infligeant, mercredi 8 septembre 2021, une très sévère défaite au Parti de la justice et du développement (PJD- islamiste modéré), qui dominait la vie politique marocaine depuis une décennie et ne compte plus que treize sièges. Proche du Palais, le parti libéral présidé par Aziz Akhannouch depuis octobre 2016 est rompu à l'exercice du pouvoir. Créé en 1978 par Ahmed Osman, beau-frère de Hassan II, le parti à la colombe a participé à toutes les coalitions gouvernementales depuis vingt-trois ans (sauf durant une courte période entre 2012 et 2013). Agé de soixante ans et milliardaire, le patron de la holding Akwa (60 entreprises dans divers domaines dont les hydrocarbures et la presse) était même ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts dans le gouvernement précédent, et ce depuis 2007.

La recherche d'une coalition

Le RNI devra cependant trouver des alliés, sans doute auprès du Parti Authenticité et Modernité (PAM), également libéral, et arrivé second du scrutin avec 86 sièges. Voire du parti de l'Istiqlal (centre-droit), troisième (81 sièges), ce qui offrirait 270 députés, donc un majorité supérieure aux deux-tiers à la Chambre des représentants. D'autres combinaisons demeurent cependant possibles, en remplaçant le PAM par l'Union socialiste des forces populaires (USFP - 35 sièges), ce qui lui laisserait une majorité confortable. D'autant plus si d'autres partis aux résultats plus modestes viennent y ajouter leurs députés.

Alors que les négociations débutent, le nouveau chef de l'exécutif a indiqué vouloir former une majorité "cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents." Durant la campagne électorale, le RNI a mis en avant cinq engagements qui devraient servir de feuille de route durant son mandat : création d'un minimum vieillesse (1 000 dirhams - 94 € - par mois), généralisation de la sécurité sociale à tous les salariés, extension du régime d'assurance maladie obligatoire (AMO) à tous les Marocains (l'Etat prendra en charge la cotisation pour les plus démunis), lancement d'un plan handicap, allocations familiales pour chaque enfant (prime de naissance de 2 000 dirhams et 300 dirhams mensuel pour chaque enfant).

Eric Apim
Lundi 13 Septembre 2021

Lu 1789 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.