Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Moby Lines maintient le cap sur la Corse au départ de Nice


Positionnée sur la desserte de Bastia au départ de Nice depuis 2016, Moby Lines relance pour l’été un aller et retour quotidien avec une politique tarifaire offensive pour conquérir des parts de marché face à son concurrent Corsica Ferries.



Le Moby Vincent assure la rotation quotidienne avec Bastia au départ de Nice (photo : Moby Lines)
Le Moby Vincent assure la rotation quotidienne avec Bastia au départ de Nice (photo : Moby Lines)
Depuis le 1er juin et jusqu’au 30 septembre 2018, Moby Lines a repris sa desserte quotidienne du port de Bastia au départ de Nice. « Nous croyons au potentiel de cette ligne », affirme Alessandro Onorato, vice-président de la compagnie italienne qui vient concurrencer Corsica Ferries (90 % de parts de marché) sur cette liaison.

Le trafic ferry avec la Corse se trouve pourtant en perte de vitesse au profit de la desserte aérienne. Le nombre de passagers transportés au départ du port de Nice en direction de la Corse, a baissé de 6 % en 2017 malgré une offre globale supérieure à celle de l’année précédente grâce à Moby. Et cette tendance à la baisse n’épargne pas les autres ports de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur : Toulon et Marseille.

Moby Lines modifie en conséquence sa stratégie. La compagnie abandonne les traversées nocturnes, qui n’ont pas remporté durant l’été 2017 le succès escompté, pour un aller-retour diurne, avec un départ à 8 h du port de Nice pour une arrivée à 15 h et un retour programmé à 13h30 de Bastia pour une arrivée à Nice à 20h30. Deux ferries de moyenne capacité, le Moby Kiss (1400 passagers et 450 véhicules) et le Moby Vincent (2000 passagers et 570 véhicules) assurent la desserte en remplacement du Moby Dada.

Des ambitions sur Toulon

La compagnie lance aussi l’offensive sur les tarifs avec un prix d’appel à partir de 25,17€ et une offre promotionnelle (jusqu’au 18 juin 2018) à l’intention des femmes, qui pourront bénéficier d’un billet gratuit pour toute réservation payante (d’un adulte ou d’un enfant). Moby Lines compte en effet séduire les familles, sa cible prioritaire, à qui elle veut proposer un service et des prestations adaptées avec restauration italienne de qualité et des divertissements pour les enfants notamment des jeux vidéo et Looney Tunes de la Warner Bros, Titi, Gros Minet et leurs comparses.

« Sur la destination Bastia, nous visons un objectif de 500 000 passagers en 2018, dont 100 000 au départ de Nice », assure Alexandre Onorato dont la compagnie dessert également le principal port corse au départ de Gênes et de Livourne en Italie. Ce qui représenterait une augmentation significative par rapport aux quelque 70 000 passagers transportés par Moby en 2017 sur un total de près de 720 000 pour la ligne Nice-Bastia.

La compagnie à la baleine bleue  étudie également la possibilité de sa positionner sur d’autres ports français, notamment Toulon où elle avait déjà fait une éphémère tentative en 2010 avec 140 000 passagers transportés. Elle peut compter pour cela sur les synergies possibles avec les autres compagnies du groupe Onorato Armatori dont elle fait partie.

Le groupe familial, qui est  aujourd’hui l’un des principaux opérateurs en Méditerranée pour le transport de passagers et le fret roulier avec une flotte de quarante sept navires, a commandé au chantier naval chinois GSI deux grands ferries mixtes (passagers et fret) qui seront opérationnels en 2021. Leur mise en service devrait permettre de libérer d’autres bateaux qui pourraient alors être affectés à de nouvelles lignes. « Cela dépendra de l’évolution du marché et de la concurrence », précise toutefois, prudent, Alessandro Onorato.




Lundi 11 Juin 2018



Lu 1073 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA