Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Mise en examen, Christine Lagarde refuse de lâcher le FMI


Rédigé par , le Mercredi 27 Août 2014 - Lu 3123 fois


Christine Lagarde entend rester à son poste de directrice générale du FMI (photo F.Dubessy)
Christine Lagarde entend rester à son poste de directrice générale du FMI (photo F.Dubessy)
FRANCE. Mise en examen à Paris mercredi 27 août 2014 par les magistrats de la Cour de justice de la République (CJR) après avoir été interrogée la veille, Christine Lagarde est repartie dès l'après-midi à Washington.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a seulement été accusée de "négligences" dans l'enquête sur l'arbitrage rendu dans l'affaire entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais en juillet 2008. Un délit cependant passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende.

Christine Lagarde a annoncé qu'elle n'entendait pas démissionner de sa fonction et va engager un recours contre cette décision jugée "totalement infondée."


A l'issue d'un arbitrage, Bernard Tapie avait obtenu 403 M€ (243 M€ de dommages, 115 M€ d'intérêts et 45 M€ à titre de préjudice moral) pour clore le litige l'opposant au Crédit Lyonnais sur la revente de la société Adidas.
La CJR reproche à celle, qui était alors ministre française de l’Économie, de ne pas avoir introduit de recours contre cet arbitrage après cette décision.

La célèbre marque de sport avait été revendue en février 1993 à la Société de Banque Occidentale (SdBO, filiale du Crédit Lyonnais) par l'homme d'affaires qui la détenait depuis juillet 1990. En avril 1992, François Mitterrand, alors président de la République avait accepté la proposition de son nouveau premier ministre Pierre Bérégovoy de nommer Bernard Tapie ministre de la Ville, à condition que ce dernier évite tout conflit d'intérêts et donc cède ses sociétés.

Adidas, d'abord acquis par la banque, avait ensuite été revendu à un groupe d'investisseurs mené par Robert Louis-Dreyfus avec une grosse plus-value grâce à un montage spécifique. Plus-value qui allait provoquer le conflit judiciaire débouchant sur l'arbitrage contesté.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info