Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Mis en garde à vue dans un autre affaire, Carlos Ghosn reste incarcéré au Japon



            Partager Partager

Carlos Ghosn est placé en garde à vue pour la troisième fois (photo : Renault)
Carlos Ghosn est placé en garde à vue pour la troisième fois (photo : Renault)
FRANCE / JAPON. Carlos Ghosn a bien cru pouvoir revenir fêter Noël en France. Il n'en sera sans doute rien. Le Pdg de Renault a été à nouveau mis en garde à vue, vendredi 21 décembre 2018, par le parquet de Tokyo pour abus de confiance aggravé. Il s'agit de son troisième mandat d'arrêt depuis celui du 19 novembre 2018 qui l'avait cueilli à sa descente d'avion sur le tarmac de la capitale japonaise.

La veille pourtant, une libération sous caution était envisagée après que le tribunal de Tokyo ait rejeté, jeudi 20 décembre 2018, une requête du parquet pour prolonger, au moins de 48 heures supplémentaires, sa garde à vue dans les précédentes affaires de minorations des revenus (2010 à 2014 puis 2015 à mars 2018) gagnés au Japon. La même institution rejetait, le même jour, l'appel de sa décision formulé par les procureurs.

Cette nouvelle accusation permet d'engager une garde à vue de dix jours et donc de poursuivre la détention de Carlos Ghosn. Elle s'appuie sur des pertes subies en 2007-2008 par la société gérant la fortune de l'homme d'affaires franco-libanais pour un montant de 1,85 milliards de yens (14,5 M€) sur les dérivés de devises durant la crise des surprimes. Elles auraient été imputées sur les comptes de Nissan.


Vendredi 21 Décembre 2018

Lu 2106 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Arabie saoudite/Russie : Après le Pacte du Quincy, le Pacte de Moscou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss