Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

"Marseille joue un rôle d'accélérateur dans la co-construction d'un destin partagé entre l'Europe et l'Afrique"


Rédigé par Propos recueillis par Frédéric Dubessy, le Mercredi 15 Décembre 2021 - Lu 1189 fois

La cinquième édition d'Emerging Valley a réuni, mardi 14 décembre 2021 à Marseille, l'écosystème européen, méditerranéen et africain de l'innovation. Fondateur de cet évènement, Samir Abdelkrim se confie à econostrum.info sur l'évolution au fil des années des start-up du continent africain. English version


La cinquième édition d'Emerging Valley a attiré 30% de plus de start-up et de speakers que l'année précédente (photo: F.Dubessy)
La cinquième édition d'Emerging Valley a attiré 30% de plus de start-up et de speakers que l'année précédente (photo: F.Dubessy)
econostrum.info: Quels enseignements tirez-vous de cette cinquième édition d'Emerging Valley ?

Samir Abdelkrim: Nous étions encore dans un fonctionnement de résilience, mais nous commençons à nous adapter à la Covid-19 avec l'agilité caractérisant notre équipe. Cette année, nous avons réduit la jauge à 30% maximum et, malgré cela, beaucoup d'entrepreneurs sont venus en présentiel et plus de 2 000 ont suivi la manifestation en distanciel. Emerging Valley a donc battu un nouveau record d'audience. Chaque édition nous observons une croissance forte de 30%, que ce soit en nombre de speakers, de start-up, de collectivités présentes et de densité du programme. Nous accueillons des délégations étrangères et des officiels comme, cette année Roger Félix Adom, ministre de l'Économie Numérique, des Télécommunications et de l'Innovation de Côte d'Ivoire, Taleb Ould Sid'Ahmed, ministre mauritanien de l'Emploi et de la Formation professionnelle ou Lydie Beassemda, ministre tchadienne de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation.

Emerging Valley est devenu le sommet de référence pour les entreprises et les entrepreneurs d'Europe et d'Afrique sur les innovations, la tech. Nous avons réussi à créer un écosystème bienveillant, tourné vers l'avenir et qui entreprend. Ce visage de cette jeunesse africaine que l'on ne montre pas forcément dans les médias, et bien vous l'avez ici à Emerging Valley. Un visage sûr de lui, conquérant, optimiste et qui a soif de partenariats et d'investissements et veut travailler, main dans la main entre égaux, avec la rive Nord de la Méditerranée.

"Ouvrir le dialogue du Sommet UE-Afrique"

Que va-t-il ressortir de toutes ces interventions et de ces échanges ?

S.A. : Cette édition est placée sous le haut-patronage du président de la République française. Emerging Valley apparaît comme un temps fort quelques jours avant l'arrivée de la France à la présidence de l'UE et quelques semaines avant le sommet UE-Afrique. Nous allons donc rédiger un livre blanc. Publié en février en 2022, il concentrera nos recommandations et ouvrira le dialogue.

Un lien étroit avec la Commission européenne, symbolisé par l'introduction de nos débats par Maria Christina Russo, directrice de la Coopération internationale de la Commission européenne, va permettre l'avancement de l'agenda, notamment sur le volet start-up et innovation. Aujourd'hui, nous arrivons à faire converger la Commission européenne, les collectivités, les gouvernements africains et français, comme le montrait l'intervention de Franck Riester, ministre français délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du Commerce extérieur et de l'Attractivité.

"Des écosystèmes de plus en plus structurés"

Samir Abdelkrim, fondateur et maître de cérémonie d'Emerging Valley, a vu, au fil des éditions, les écosystèmes se structurer (photo : F.Dubessy)
Samir Abdelkrim, fondateur et maître de cérémonie d'Emerging Valley, a vu, au fil des éditions, les écosystèmes se structurer (photo : F.Dubessy)
Le fait qu'Emerging Valley s'ancre à Marseille n'est pas anodin ?

S.A.: Pour moi c'est une grande fierté que ceci se passe à Marseille. Cette ville est à la fois le territoire d'accueil de notre évènement, mais aussi le lieu où cette communauté de destin et cette co-innovation s'incarne. Marseille a la légitimité pour revendiquer un rôle particulier dans ce nouvel ensemble eurafricain de passerelle et même d'accélérateur dans la co-construction d'un destin partagé entre l'Europe et l'Afrique.

Quels changements avez-vous observé chez les start-up depuis la première édition ?

S.A.: Une maturité impressionnante, des levées de fonds de plus en plus importantes, une vision internationale et panafricaine, une professionnalisation des talents, grâce au retour de la diaspora qui entreprend en Afrique. Les écosystèmes deviennent de plus en plus structurés. C'est pour cette raison qu'ils arrivent de plus en plus en force à nos éditions pour apprendre mais aussi proposer.
La tech africaine est bouleversée, les levées de fonds vont probablement dépasser les 4 mrds$ en 2021 alors que nous n'étions même pas à 500 M$ voici quelques années. J'ai vu naître, sur le terrain, les premiers écosystèmes, notamment à partir de 2013 et j'observe une véritable révolution tech africaine qui n'est pas prête de s'arrêter.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info