Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Marco Polo peut faire la différence

Par Patrick Vankerckhoven, Directeur de l'Unité 5 Marco Polo à la Commission européenne



            Partager Partager

Marco Polo peut faire la différence
L'économie européenne repose sur l'existence de modes de transport efficaces. En Europe, nous tenons souvent pour acquis que les produits sortant des usines soient livrés rapidement et à peu de frais aux consommateurs dans l'ensemble du continent.

Le transport routier reste indispensable à l'acheminement des marchandises des fournisseurs aux consommateurs final dans toute l'Europe. Cependant, la congestion des routes allant croissant, l'augmentation du trafic routier constitue une menace pour la santé et la sécurité de la population. Le transport routier à lui seul  représente 20 % des émissions de gaz à effet de serre. Tout ceci a un coût que nous ne pouvons ignorer! La congestion et l'énorme recours au transport de longue distance mèneront à terme à l'introduction d'une tarification routière généralisée pour les transporteurs de marchandises. Les émissions de dioxyde de carbone (CO2), elles aussi, seront taxées.

Déplacer les marchandises de la route vers des modes plus compatibles avec l'environnement paraît donc un choix citoyen et économique logique. Ce transfert permettrait également une réduction des émissions de carbone. Que vous soyez une société de transport, un prestataire de services logistiques ou un fabricant assurant vous-même le transport de vos marchandises, le programme Marco Polo de l'Union européenne
est là pour vous aider à maîtriser la courbe croissante des coûts internes et externes. Il vous permet également de réduire votre empreinte carbone.

Le programme Marco Polo mis en place par l'Union européenne s'attaque de front à ces problèmes. Il aide à réduire la congestion des routes de l'Europe et favorise les modes de transport respectueux de l'environnement. Sa stratégie est simple: transférer autant que possible le transport de marchandises des routes vers des modes alternatifs de transport. Alors que les routes sont saturées, les transports ferroviaire,
maritime et fluvial ont des capacités en réserve. Ces solutions alternatives offrent aussi l'avantage de polluer moins. Une subvention Marco Polo peut faire la différence dans la décision de démarrer ou non un projet de transfert modal.

Le programme Marco Polo vise à améliorer la performance environnementale du transport de marchandises en Europe en désencombrant les routes d'un volume annuel de 20 milliards de tonnes-kilomètres de fret, soit l'équivalent de plus de 700 000 camions par an sur un trajet comme Paris-Berlin. Un tel allègement du transport routier se traduirait par d'importants avantages pour l'environnement, la société et l'économie

Mardi 29 Mars 2011



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Avril 2011 - 12:10 « Le maritime a fait de gros efforts »







RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss