Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



MSF évoque une urgence sanitaire pour les blessés palestiniens par balle à Gaza



            Partager Partager

MSF demande une mobilisation d'urgence pour les blessés palestiniens (photo : MSF/Laurence Geai)
MSF demande une mobilisation d'urgence pour les blessés palestiniens (photo : MSF/Laurence Geai)
PALESTINE. Médecins sans Frontière (MSF) annonce, jeudi 29 novembre 2018 dans un communiqué, avoir traité à Gaza 3 117 patients pour des blessures par balles du 30 mars au 31 octobre 2018 sur un total de 5 866 blessés par arme à feu répertoriés par le ministère local de la Santé.

Selon l'association, "une véritable urgence sanitaire prend lentement forme à Gaza alors que les besoins des patients grièvement blessés par les tirs de l'armée israélienne lors des manifestations sont en augmentation".

Pour la plupart touchés aux jambes, ils présentent des fractures ouvertes ou des lésions graves des tissus. "Des blessures complexes et graves, difficiles à soigner. La gravité de ces blessures, combinée à l'absence de traitement adéquat au sein d'un système de santé extrêmement précaire, signifie que le risque d'infection est très élevé, en particulier pour les patients avec des fractures ouvertes", s'alarme MSF. Sur les quelque 3 000 fractures ouvertes, plus de 1 000 personnes seront probablement infectées estiment les membres de l'association. "65% des blessés totaux auront besoin de soins chirurgicaux supplémentaires, de physiothérapie et de rééducation (...) Les conséquences de ces blessures, en particulier non traitées, peuvent aller jusqu'au handicap permanent pour certains, et jusqu'à l'amputation ou au décès en cas d'infections non soignées", ajoute le communiqué.

Pour MSF, "une réponse adéquate coûtera des dizaines de millions d'euros. Une somme qui doit être trouvée d'urgence".

Cheffe de mission de MSF en Palestine, Marie-Elisabeth Ingres indique que "MSF a déjà triplé sa capacité à Gaza mais le volume nécessaire de chirurgie, d'antibiotiques rigoureusement gérés, de soins intensifs infirmiers et de physiothérapie de long terme est sidérant. Un tel nombre de patients mettrait les meilleurs systèmes de soins au monde sous pression. A Gaza, c'est dévastateur."

Selon elle, "Ce qui s’impose maintenant c’est que les autorités israéliennes et palestiniennes fassent leur possible pour faciliter l’accès et le travail de tous les acteurs de santé qui essayent de renforcer les capacités de prise en charge sur place ; les autres pays de la région et du monde doivent se porter volontaires et offrir des financements et/ou de l’espace dans les hôpitaux où existent des capacités chirurgicales avancées. Enfin les autorités en Palestine et en Israël doivent faciliter le transfert de ces patients à l’étranger."


Jeudi 29 Novembre 2018

Lu 1095 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss