Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Liquidation du transporteur routier MoryGlobal



            Partager Partager

FRANCE. Après plusieurs années de tergiversations, la liquidation du transporteur routier français MoryGlobal est prononcée, mardi 31 mars 2015, par le tribunal de commerce de Bobigny.

La justice n'a pu que constater l'absence totale de repreneur après le retrait, vendredi 27 mars 2015, de l'unique prétendant restant, le transporteur Malherbe qui n'envisageait la reprise que de 141 salariés. Huit offres auraient été déposées dont trois retirées, les autres étant rejetées par l'administrateur judiciaire.

2 150 salariés du transporteur de fret express et messagerie vont se retrouver au chômage. Lors d'une intervention sur BFMTV et RMC, Manuel Valls, Premier ministre français, a assuré que le gouvernement essayait de "trouver une solution...pour trouver des possibilités d'embauches dans le secteur des cars." Il a également appelé l'actionnaire Arcole Industries à "assumer ses responsabilités."

Les salariés devraient bénéficier d'un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Selon le cabinet du secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, ils pourront recourir au Contrat de sécurisation professionnelle qui leur accorde le maintien pendant douze mois de leur rémunération à un niveau proche de leur salaire net précédent. Le différentiel de salaire des collaborateurs ayant retrouvé des emplois moins bien rémunérés, sera pris en charge pendant deux ans (jusqu'à 300 € par mois) par l'Etat.

Cette décision du tribunal de commerce marque la fin d'un long feuilleton à épisodes tragiques débuté fin 2013 avec la première faillite de Mory Ducros. L'entreprise emploie alors 5 200 salariés sur 85 sites en France. Et se trouve en crise depuis de nombreuses années.

En février 2014, le groupe Arcole Industries, déjà actionnaire principal de l'entreprise, avait conduit un plan de reprise porté par le licenciement de 2 800 salariés. Mais Mory Ducros, devenu MoryGlobal, continuait à perdre de l'argent : 43 M€ en 2014.

En février 2015, le groupe procédait à nouveau à un dépôt de bilan.

A noter que début mars 2015, le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) a octroyé 6 M€ aux 2 500 anciens salariés de l'entreprise pour accompagner un train de mesures de 10 M€ de l'Etat français.


Mardi 31 Mars 2015

Lu 8161 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE