Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Liquidation de la Samir




Le tribunal de commerce de Casablanca a prononcé la liquidation de la Samir. Photo Samir.
Le tribunal de commerce de Casablanca a prononcé la liquidation de la Samir. Photo Samir.
MAROC. La seule raffinerie de pétrole que compte le Maroc ferme ses portes. En fait, elle ne fonctionne plus depuis le 5 août 2015, mais le tribunal de commerce de Casablanca vient d'ordonner le 21 mars 2016 sa liquidation. La Société anonyme marocaine et italienne de raffinage n'est pas comme son nom l'indique à capitaux italiens ou marocains...mais saoudiens. Elle est détenue depuis 1997 à 67% par le groupe Corral.
 
La Samir doit 4,12 mds € à ses créanciers. Elle emploie 1 200 salariés et possède une capacité de production de 150 000 barils jours. En comptant les sous-traitants, sa disparition va impacter trois à quatre fois plus de personnes.
 
La raffinerie appartenait à l'Etat marocain jusqu'en 1997, date de sa privatisation et de celle de la Société chérifienne des pétroles, avec qui elle fusionnera en 1999. Une bonne affaire au début, dirigée curieusement selon Jeune Afrique par celui qui a conduit sa privatisation, l'ancien ministre Abderrahman Saaïdi, devenu ensuite directeur général de la Samir.
 
La Samir exerce un monopole jusqu'en 2002, date à laquelle le Maroc ouvre ses frontières à l'importation d'hydrocarbures. Privée d'investissement, la Samir ne peut lutter avec ses nouveaux concurrents. Elle cumule alors emprunts bancaires et dette fiscale, pour finir par demander un abandon de créances qu'elle se voit refusé. Privée du soutien de ses créanciers, elle doit finalement mettre fin à son activité.


La rédaction


Mardi 22 Mars 2016



Lu 3684 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

L'égalité dans le partage successoral, qu'est-ce qui gêne les musulmans ?


avis d'expert

Razika Adnani Philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA