Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Liban et Israël vont discuter du tracé de leurs frontières communes


Rédigé le Vendredi 2 Octobre 2020 à 10:37 | Lu 906 commentaire(s)


Le tracé de la frontière maritime entre les deux pays sera le plus difficile - en rouge la zone disputée entre Israël et le Liban - à cause de la présence d'hydrocarbures (carte : DR)
Le tracé de la frontière maritime entre les deux pays sera le plus difficile - en rouge la zone disputée entre Israël et le Liban - à cause de la présence d'hydrocarbures (carte : DR)
LIBAN / ISRAËL. Alors que les deux pays se trouvent toujours théoriquement en guerre - aucun armistice n'a été paraphé depuis les différents conflits datant de 1978 - le Liban et Israël ont signé, jeudi 1er octobre 2020 un accord-cadre pour définir leurs frontières maritimes et terrestres.

Les discussions s'effectueront sous l'égide de l'Onu, et plus particulièrement par le biais du coordinateur spécial des Nations unies pour le Liban. Les Etats-Unis, qui préparent depuis trois ans cet accord attendu depuis dix ans, interviendront comme médiateur et facilitateur pour la délimitation des frontières maritimes.

Les négociations débuteront à partir du 10 octobre 2020 au siège de la Force intérimaire des Nations Unis (FINUL) à Naqoura, au sud du Liban. Selon Nabih Berry, président du Parlement libanais en charge de mener à bien les pourparlers avec les Etats-Unis représentant Israël avant la signature de cet accord-cadre, le dossier des frontières maritimes "devra aller de pair avec celui des frontières terrestres."

Tracée en juin 2000 par l'Onu après le retrait israélien du Liban, une ligne dite bleue fixe provisoirement les frontières entre les deux pays. Elle ne présente qu'un différent de 40 km² et 2 mètres de large, celui des fermes de Chebaa (Har Dov). Positionnées entre les frontières libanaises, syriennes et israéliennes, elles sont occupées depuis 1967 par Israël.
Le coeur du litige se situe par contre en mer, dans un triangle d'environ 850 km² et recelant de gisements d'hydrocarbure prometteurs.

Liban et Israël observent une trève depuis le 12 juillet 2006 en vertu de la résolution 1701 de l'Onu, après qu'un conflit ("Guerre des Trente-trois jours" ou "Guerre de Juillet") entre les deux pays ait été déclenché par Israël en réponse à une attaque du Hezbollah contre une patrouille de l'armée israélienne à la frontière. Un cessez-le-feu informel avait également été signé en avril 1996 lors de la première guerre du Liban. Il interdisait toute nouvelle attaque de part et d'autre de la frontière.




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation