Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les voyageurs d'affaires s'adaptent à la crise en France


Rédigé par le Vendredi 23 Mars 2012 | Lu 1943 commentaire(s)


American Express Voyages d’Affaires dévoile  les résultats de son baromètre PME-PMI 2012 (AEVA)
American Express Voyages d’Affaires dévoile les résultats de son baromètre PME-PMI 2012 (AEVA)
FRANCE. American Express Voyages d’Affaires a dévoilé, jeudi 22 mars 2012, les résultats de son étude sur les voyages d’affaires des salariés de petites et moyennes entreprises.

Cette étude, réalisée par Coach Omnium, été réalisée auprès de 307 PME-PMI françaises et étrangères ayant un budget voyages d'affaires annuel de moins de 3 M€, établies en France tous secteurs d'activité confondus : industrie, construction, secteur tertiaire et administration.

Selon le groupe, les voyageurs d’affaires des PME-PMI (petites et moyennes entreprises et industries) ont tiré les leçons de la crise économique « et se sont adaptés aux nouveaux enjeux et outils du Voyage d’affaires en privilégiant la simplicité et les coûts dans leurs choix ». Flexibilité et pragmatisme semblent être les maîtres mots de ces petites entreprises en matière de déplacements professionnels bien décider à continuer à « échanger et rencontrer leurs clients, fournisseurs ou filiales pour assurer et maintenir leur croissance».

Ainsi, tirant les leçons de la crise économique, le choix du mode de transport reste dépendant du gain de temps et d'argent : "l'aérien est le premier poste de dépenses du budget voyage et un tiers des PME-PMI privilégient l’option « low cost » pour les déplacements en France et les grandes capitales européennes". De plus, près de huit entreprises sur dix délèguent partiellement (30%) ou intégralement (48%) leur budget à une agence pour des raisons pratiques (45,3%) ou pour des raisons de coût (22%).

Ces entreprises réduisent aussi le nombre de déplacements et le budget correspondant pour près de six entreprises sur dix. Un tiers de ces entreprises "déclarent avoir fait évoluer la gestion de leur politique voyage : contrôle renforcé et cadre plus strict 26%, réduction du budget pour 24%, révision à la baisse des plafonds, glissement de classe, réduction du nombre de déplacements etc".

Mais le confort dans les déplacements n'a pas été mis de côté par les entreprises, "ainsi face à la préoccupation d’optimisation budgétaire, près de 30% des PME-PMI interrogées déclarent que le confort et le bien-être des voyageurs ont également été pris en compte dans leur déplacement", détaille American Express Voyages d’Affaires.
 
L'étude explique également que les déplacements liés aux formations, séminaires ou événements des PME restent organisés de préférence en France (un déplacement sur deux) mais que près d’un quart des déplacements se font en Europe et 25% vers les autres pays dans le monde, et ce toute catégorie de voyageurs confondue. "Parmi les toutes premières destinations d’affaires, les  États-Unis sont en pôle position (pour 12% des PME-PMI interrogées), viennent ensuite l’Allemagne (10%), la Chine (8%), l’Espagne et l’Italie (chacune à 7%) et la grande Bretagne (6%)".

Ces entreprises réduisent aussi le nombre de déplacements et le budget correspondant pour près de six entreprises sur dix. Un tiers de ces entreprises "déclarent avoir fait une évoluer la gestion de leur politique voyage : contrôle renforcé et cadre plus strict 26%, réduction du budget pour 24%, révision à la baisse des plafonds, glissement de classe, réduction du nombre de déplacements etc".

Mais le confort dans les déplacements n'a pas été mis de côté par les entreprises, "ainsi face à la préoccupation d’optimisation budgétaire, près de 30% des PME-PMI interrogées déclarent que le confort et le bien-être des voyageurs ont également été pris en compte dans leur déplacement", détaille American Express Voyages d’Affaires.
 
L'étude dévoile également que les déplacements liés aux formations, séminaires ou événements des PME restent organisés de préférence en France (un déplacement sur deux) mais que près d’un quart des déplacements se font en Europe et 25% vers les autres pays dans le monde, et ce toute catégorie de voyageurs confondue. "Parmi les toutes premières destinations d’affaires, les  Etats-Unis sont en pole position (pour 12% des PME-PMI interrogées), viennent ensuite l’Allemagne (10%), la Chine (8%), l’Espagne et l’Italie (chacune à 7%) et la grande Bretagne (6%)".










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook