Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les votes pour l'élection présidentielle en Algérie troublés par de nombreux heurts


Rédigé le Jeudi 12 Décembre 2019 à 14:59 | Lu 1323 commentaire(s)


L'Algérie vote pour choisir son nouveau président (photo : F.Dubessy)
L'Algérie vote pour choisir son nouveau président (photo : F.Dubessy)
ALGÉRIE. Plus de vingt-quatre millions d'électeurs algériens sont appelés aux urnes, jeudi 12 décembre 2019, dans les quelque 61 000 bureaux pour élire leur nouveau président. Plusieurs incidents ont été recensés dans la journée avec deux centres de vote saccagés (destruction des urnes et d'une partie des listes électorales) à Béjaïa en Kabylie. D'autres interventions sont venues perturbées le scrutin à Tizi Ouzou, Bouira et même dans le centre d'Alger où la police est intervenue, le matin, pour bloquer un rassemblement contre le scrutin. Selon l'Autorité nationale indépendante de l'élection présidentielle (Anie), 90% des bureaux de vote sont ouverts et 5% ont connu des perturbations.

Plusieurs manifestations se déroulent dans la capitale algérienne et dans une dizaine d'autres villes avec plusieurs heurts entre les protestataires et les forces de l'ordre. Plusieurs arrestations ont eu lieu.

Une forte abstention est attendue (7,92% à 12 heures selon l'Anie, alors que la rue algérienne appelle au boycott de ce scrutin, réclamant un changement de régime avant tout vote. Les cinq candidats* à cette élection ont tous eu des fonctions sous la présidence d'Abdelaziz Bouteflika ou l'ont soutenu.


* Azzedine Mihoubi (Rassemblement national démocratique - RND)
Abdelkader Bengrina (El Binaa)
Abdelmadjid Tebboune (Indépendant)
Ali Benflis (Avant garde des libertés)
Abdelaziz Belaïd (Front El Moustakbal - FEM)




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation