Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les vertus anti-cholestérol de la bergamote dopent sa production


L’agrume trouve une seconde vie depuis que ses propriétés médicales ont été démontrées. Chaque année, 30 % des orangers sont convertis en bergamotiers.


            Partager Partager

Les produits à base de bergamote se multiplient. (photo : C. Garcia)
Les produits à base de bergamote se multiplient. (photo : C. Garcia)
ITALIE. On les trouve plantés face à la Sicile, sur une bande étroite du littoral calabrais, à 100 mètres d’altitude. Les bergamotiers de la province de Reggio Calabria donnent 95 % de la production mondiale de cet agrume atypique et méconnu, presque intégralement exporté sous forme d’huile essentielle au profit de la parfumerie internationale.

La bergamote de Reggio bénéficie d’une appellation d’origine protégée (AOP) depuis 2001. 600 agriculteurs la cultivent sur 1 200 à 1 500 hectares. « Jusqu’ici, toutes nos tentatives pour faire pousser un fruit aux caractéristiques similaires hors de Calabre ont échoué, d’Israël en Argentine et même en Sicile !, affirme Ezio Pizzi, président du consortium Uniberg, dont les adhérents fournissent 80 % de la production régionale. Nous obtenons ici un agrume composé de 350 éléments chimiques alors que les rares variétés existantes, en Côte d’Ivoire par exemple, n’en contiennent que 150
 

La bergamote remplace les statines

Ezio Pizzi, à la tête du consortium Unionberg. (photo :C. Garcia)
Ezio Pizzi, à la tête du consortium Unionberg. (photo :C. Garcia)
Des études menées par le département Chimie de l’Université de Calabre en 2009 sur les effets de la bergamote sur la santé démontrent les vertus anti-cholestérol du fruit, grâce à la présence d’enzymes, les hydroxy methyl glutaryl flavonones (HMGF), qui attaquent les protéines responsables des maladies cardiovasculaires. « Depuis la publication de ces résultats par le Journal of Functionnal Foods en 2014, je sillonne les congrès médicaux internationaux pour montrer aux médecins que la bergamote peut remplacer efficacement les statines », avance Ezio Pizzi.

Reste que la totalité de la production actuelle (15 à 20 000 tonnes de fruits annuelles converties en 90 à 100 tonnes d’huile essentielle) s’écoule déjà aujourd’hui, à un prix stabilisé, pour un chiffre d’affaires de 9 à 12 M€. « Nous prévoyons de multiplier par cinq la production de bergamotes d’ici 2021, en convertissant progressivement les orangers dont les fruits sont très concurrencés en Méditerranée », pose le président. En procédant par greffage, les arbres parviendraient ainsi rapidement à maturité. Depuis cinq ans, selon les chiffres du consortium, 30 % des plantations sont converties chaque année.

Ce nouveau débouché permet en outre une utilisation complète du fruit : jusqu’ici la pulpe de la bergamote n’était pas véritablement valorisée. Elle pouvait servir de nourriture animale, mais finissait la plupart du temps en déchet. Depuis la mise en avant de ses vertus, la bergamote devient « à la mode » et fait l’objet de nouveaux usages, à l’image de ces jus de fruits purs ou mélangés, désormais commercialisés par des sociétés italiennes.

Les espoirs autour de l’oignon rouge de Tropea

Des ouvriers agricoles plantent des oignons rouges de Tropea. (photo : C. Garcia)
Des ouvriers agricoles plantent des oignons rouges de Tropea. (photo : C. Garcia)
La Calabre tente la promotion d’un autre produit local, un oignon rouge en forme de poire, au goût assez doux, qui a obtenu en 2008 une indication géographique protégée (IGP). Les pouvoirs publics cherchent à structurer un réseau et une dynamique autour de ce produit dont les chefs locaux se sont emparés. L’enjeu demeure également de valoriser l’image de la Calabre, trop associée aux affres de la mafia, afin de dynamiser le tourisme dans cette région où le taux de chômage inquiète : selon la Commission européenne, plus de la moitié des 15-64 ans sont inactifs, c’est-à-dire qu’ils ne travaillent pas et ne suivent pas d’études. Les jeunes rencontrent particulièrement des difficultés à trouver leur place.

Caroline Garcia, en REGGIO CALABRIA
Lundi 25 Avril 2016

Lu 3244 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


MED’INNOVANT AFRICA pour imaginer la ville méditerranéenne de demain


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée


Télécharger le dossier COVID-19
dossier covid.pdf
Dossier Covid-19 - 3.7 Mo - 19/06/2020





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.