Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les syndicats demandent aux agriculteurs de cesser les blocages de raffineries et de dépôts de carburant




Les sites bloqués par les agriculteurs au 12 juin 2018 (carte : FNSEA)
Les sites bloqués par les agriculteurs au 12 juin 2018 (carte : FNSEA)
FRANCE. La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) et le syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA) appellent, mercredi 13 juillet 2018, au déblocage des raffineries et des dépôts pétroliers en France. Depuis dimanche 10 juin 2018 au soir, les agriculteurs avaient entamés un mouvement pour paralyser plusieurs raffineries et dépôts de carburant (une quinzaine de sites au total) dans tout l'hexagone.

Ils entendaient protester contre l'importation de l'huile de palme - qui ne respecte pas les normes françaises et européennes selon les syndicats - pour les biocarburants et notamment la future bioraffinerie de Total à la Mède, près de Marseille.

La FNSEA et les JA ont pris cette décision après avoir rencontré Stéphane Travert, ministre français de l'Agriculture, mardi 12 juin 2018 jusqu'à 3 heures du matin, avec qui les discussions auraient conduit à des "points d'avancées", selon Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. Mais aussi "des points de déception et des engagements à travailler plus."

Le ministre a notamment réaffirmé son attachement à la filière colza française. "Celle-ci contribue non seulement à la production de biocarburants mais fournit d'excellentes huiles alimentaires et des tourteaux. Ceux-ci contribuent à l'augmentation de l'autonomie protéique de la France, dans le droit fil des Etats généraux de l'alimentation", précisait un communiqué du ministère de l'Agriculture.
Ce texte assure que "la question de l'huile de palme ne peut se traiter qu'au niveau européen" et que "la France soutient la proposition de compromis, proposée par la Présidence du Conseil de l'UE, pour qu'a minima l'Europe s'engage à plafonner ses importations de matières premières, ayant un impact sur la déforestation. Il importe que la consommation européenne de biocarburants ne conduise plus à de nouvelles déforestations".

Le mouvement va donc cesser mais pourrait reprendre. "Nous suspendons le blocage mais nous restons pleinement mobilisés et nous reprendrons si les ouvertures du gouvernement ne se concrétisent pas. Notre objectif n'est pas de perturber davantage les citoyens qui sont tout aussi trompés que nous", indiquaient les Jeunes Agriculteurs sur Facebook.




Mercredi 13 Juin 2018



Lu 959 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA