Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les syndicats d'Air France annulent leurs préavis de grève du 5 au 8 novembre 2010


Rédigé par , le Mercredi 3 Novembre 2010 - Lu 8850 fois


FRANCE. La grève à Air France a du plomb dans l'aile. Mercredi 3 novembre 2010, plusieurs syndicats ont annoncé renoncer à leur préavis de grève suite à l'avancée de leurs propositions dans le texte sur la loi de financement de la Sécurité Sociale en discussion au Sénat. 

Un amendement a été proposé par la Commission des affaires sociales du Sénat et modifie donc le texte qui prévoyait la fiscalisation de certains avantages pour le personnel commercial.

Le SNPL France Alpa (pilotes de lignes) a notamment annoncé dans un communiqué qu'il levait son préavis allant de vendredi 5 novembre au 8 novembre 2010.

Le SNPNC, qui regroupe les hôtesses et stewards, et l'UNAC (Union des navigants de l'aviation civile) leur a emboîté le pas quelques heures plus tard.  

Mais ces bonnes nouvelles sont accompagnées d'une autre moins bonne. Le préavis de grève déposé pour la journée du 4 novembre 2010 par six syndicats d'Air France ( CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA,UGICT) est lui maintenu. Ce mouvement concernant une action contre la réforme des retraites. 






1.Posté par willy le 04/11/2010 03:53
Franchement ils exagèrent... Qu'ils aient des billets gratuits lorsqu'ils rentrent chez eux en province, ça ne me semble pas illogique. MAIS j'habite en Chine et je viens en Europe très souvent (sur AIR FRANCE). Je vous confirme qu'on voit passer à l'embarquement (particulièrement ces jours-ci en fin de vacances) des groupes compacts de "GP" comprenant les enfants, les conjoints, voire les parents... Et tout ce beau monde arrive bien sûr à être surclassé en classe affaire.
Les passagers lamda comme moi ont payé plein tarif leur billet et en 10 ans je n'ai JAMAIS bénéficié d'un surclassement.
N'est-il pas normal que ces avantages soient taxés ?

2.Posté par bernard le 04/11/2010 16:13
Déjà, les billets qu'ils prennent sont toujours payants (au minimum les taxes pour les navigants sur les vols France) et ils ne montent à bord que s'il y a de la place. Vu que le taux de remplissage moyen est de 85% sur Air France, il ne reste plus beaucoup de place. De plus, s'ils prennent des billets avec réservation, ils ont seulement 30% de remise. Sinon ils seraient taxés par l'URSSAF. Donc c'est l'employeur qui y perd, pas l'état. C'est sûr que ça reste intéressant, mais ce sont des dépenses loisir et pas des économies au quotidien, comme à EDF par exemple, où ils ne paient pas l'électricité.













Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info