Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les supermarchés du crime perdent 250 M€ en Sicile


La police financière de Palerme vient de saisir les avoirs de feu le patron d’une chaîne de supermarchés sicilienne, soupçonné de collusion avec Cosa Nostra. Montant de la prise : 250 M€. Un record qui vient gonfler l’enveloppe des biens récupérés auprès de la Mafia par l’Etat italien.


            Partager Partager

La filiale sicilienne du groupe Sisa Spa dans le collimateur de la police financière
La filiale sicilienne du groupe Sisa Spa dans le collimateur de la police financière
ITALIE. Paolo Sgroi était le PDG d’une chaîne de supermarchés sicilienne, la Cedi Sisa Sicilia Spa, filiale du groupe Sisa Spa. Ce vénérable entrepreneur est décédé dans son lit le 5 octobre, des suites d’une longue maladie.

Le mal incurable qui rongeait cet «impeditore» aura été plus rapide que la justice. Car depuis deux ans, «il dottore» Sgroi était dans la ligne de mire de la police financière de Palerme. Des écoutes téléphoniques avaient mis en évidence les liens entre cet «honorable» commerçant et Cosa Nostra, la mafia sicilienne.


L'ombre du chef suprême...

Paolo Sgroi
Paolo Sgroi
Les enquêteurs qui avaient passé au crible l’ensemble de la galaxie des sociétés de Paolo Sgroi le soupçonnaient d’être le prête-nom de Bernardo Provenzano, le parrain des Corleone, clan dominant de Cosa Nostra, incarcéré depuis avril 2006 après... un demi-siècle de cavale.

Derrière les barreaux, Provenzano, le «chef suprême» («capo di tutti capi») surnommé «il tractore», le tracteur, pour sa détermination implacable, continuait à gérer son empire financier, disséminé dans l’ombre des paradis off-shore. Un empire dont la Cedi Sisa Sicilia Spa n’était que l’infime pointe émergée.

Cette pointe, les enquêteurs en avaient repéré la frêle silhouette dans un compte numéroté d’une banque de Lugano, en Suisse, appartenant à Paolo Sgroi.

Saisie record

Mettant à profit le nouveau arsenal juridique – «il pacchetto sicurezza» - qui permet aux autorités de saisir l’intégralité des biens d’une personne appartenant au crime organisé, la police financière a ainsi récupéré la succession du chef d’entreprise: une prise record de 250 M€ qui agrège une quinzaine de biens immobiliers, des locaux commerciaux et des comptes courants.

Cette saisie est venue gonfler le portefeuille des biens confisqués à Cosa Nostra depuis le début de l’année 2008. Selon la police financière transalpine, l’enveloppe des avoirs récupérés se monte à plus de 2 Mds€. Une goutte d’eau par rapport au magot accumulé par les mafias italiennes: celui-ci serait estimé à près de 220 Mds€, soit environ 15 % du PIB de l’Italie.


Lundi 8 Décembre 2008

Lu 3076 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE