Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les salariés d'Alitalia refusent le plan de sauvetage de la compagnie


Rédigé par le Mercredi 26 Avril 2017 | Lu 2329 commentaire(s)


Alitalia pourrait vivre ses dernières heures (photo : F.Dubessy)
Alitalia pourrait vivre ses dernières heures (photo : F.Dubessy)
ITALIE. 67% des salariés d'Alitalia (90% de votants parmi les 12 500 de l'effectif total) ont rejeté, lundi 24 avril 2017 par referendum, le plan de relance proposé par la direction de la compagnie aérienne. Il prévoyait 1 700 suppressions d'emplois et une baisse des salaires de 8% pour réduire ses coûts d'1 mrd€ et assurer un retour aux bénéfices dès 2019. Mercredi 26 avril 2017, James Hogan, Pdg d'Etihad, actionnaire majoritaire d'Alitalia, déplorait cette situation qui conduit à une impasse : "Nous regrettons profondément le résultat du vote des salariés d'Alitalia qui signifie que toutes les parties sont perdantes... Les employés d'Alitalia, ses clients, ses actionnaires et aussi l'Italie, dont Alitalia est l'ambassadeur partout dans le monde."

Le plan de recapitalisation prévu avec les banques (UniCredit et Intesa Sanpaolo) ne peut donc plus se dérouler. Un accord aurait permis de lever 2 mrds€.

Il appartient désormais aux actionnaires - qui se réunissent jeudi 27 avril 2017 - de réfléchir à une autre solution pour assurer la pérennité de l'entreprise qui doit trouver d'urgence 950 M€ d'argent frais pour faire face à ses échéances. La compagnie, qui perdrait 500 000 € par jour, a demandé, mardi 25 avril 2017, sa mise sous tutelle de l'Etat. Un commissaire pourrait être nommé par le gouvernement italien pour soit liquider la société, soit tenter de trouver des repreneurs.

Reste que le plan de relance était présenté comme l'ultime chance de sauver la compagnie alors que Rome se refuse à étudier une nationalisation après avoir injecté près de 8 mrds€ dans la compagnie entre 2007 et 2014.

Disposant depuis fin 2014 de 49% des parts d'Alitalia, Etihad Airways pourrait vendre ses actions à Lufthansa selon la presse italienne.










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook