Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Les rivaux libyens tentent de s'entendre sur l'organisation des futures élections


Rédigé par , le Jeudi 14 Avril 2022 - Lu 1190 fois

Les représentants du Parlement et du Haut Conseil d’État libyens entament des pourparlers au Caire pour définir une base constitutionnelle solide afin d'organiser des élections nationales. English version


Le Caire accueille les représentants rivaux, autour de Stéphanie Williams, pour remettre en selle l'élection libyenne (photo: Unsmil)
Le Caire accueille les représentants rivaux, autour de Stéphanie Williams, pour remettre en selle l'élection libyenne (photo: Unsmil)
LIBYE. Mercredi 13 avril 2022, les représentants du Parlement (Chambre des Représentants - HoR) et ceux du Haut Conseil d'État (HCS) libyens ont entamé des pourparlers au Caire. Au centre des discussions orchestrées par la Mission des Nations Unies en Libye (UNSMIL/Manul), la tenue d'élections nationales dans ce pays plus que jamais divisé.

Malgré un cessez-le-feu permanent signé en octobre 2020, la situation demeure de plus en plus tendue en Libye. Abdel Hamid Dbeibah, Premier ministre du Gouvernement de l'unité national (GNU) désigné en mars 2021 par le Forum du dialogue politique libyen, refuse toujours de s'effacer au profit de Fathi Bachagha (ancien ministre de l'Intérieur) porté au pouvoir par le Parlement de Tobrouk, siégeant à l'Est du pays depuis 2014, pour le remplacer. La Libye se retrouve donc avec deux Premiers ministres dans la capitale Tripoli, chacun gérant de son côté les affaires.

D'abord prévue le 24 décembre 2021, puis reportée au 24 janvier 2022, l'élection présidentielle n'a jamais pu se tenir. En cause, principalement, la non-acceptation par le GNU des nouvelles règles définies unilatéralement par le Parlement et la difficulté à s'entendre sur la validation de certaines candidatures.

Le Parlement de Tobrouk a donc lancé une procédure pour désigner un nouveau Premier ministre intérimaire. Son président, Aguila Saleh, estime qu'Abdel Hamid Dbeibah a failli à sa mission d'organiser ce passage aux urnes et donc considère que son mandat est terminé. Une scission a toutefois eu lieu sur cette interprétation parmi les députés.

Cette analyse n'est pas non plus, évidemment, partagée par le chef du Gouvernement de l'unité nationale. Il programme d'ailleurs des législatives en juin 2022. Pas plus que par la communauté internationale s'alarmant du fait que la partition du pays se creuse de plus en plus au lieu de cicatriser. Le scrutin avait pour vocation de justement réunir le peuple libyen autour d'un Président (le premier élu de toute l'histoire du pays) pour enfin sortir de l'impasse politique. Mais aussi permettre à la Libye de connaître la paix pour pouvoir se reconstruire après une décennie de guerres civiles successives depuis la destitution et l'assassinat de Mouammar Kadhafi en 2011.

Les élections "solution ultime aux problème de la Libye"

Au Caire, les délégués du Parlement et du Haut Conseil d'État, à raison de douze par chambre, vont entamer un marathon de discussions, la fin des négociations étant prévue le 20 avril 2022. Les Nations unies veulent obtenir de ces pourparlers un consensus pour pouvoir organiser sereinement des élections nationales avec d'abord une présidentielle, puis des législatives d'où sera issu le futur Premier ministre.

"La solution ultime aux problèmes qui continuent de tourmenter la Libye passe par des élections, organisées sur une base constitutionnelle solide et un cadre électoral qui fournit les garde-fous d'un processus électoral définissant clairement les étapes et le calendrier à venir", indiquait Stéphanie Williams, conseillère spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la Libye, lors de la séance d'ouverture de ces entretiens dans la capitale égyptienne. Un communiqué de la Mission de support des Nations unies en Libye précise même "des élections justes, crédibles, transparentes et inclusives".

Stéphanie Williams se trouve à l'initiative de la formation de ce comité conjoint de la Chambre des représentants et du Haut Conseil d'État pour résoudre ce problème. "Votre rôle est essentiel pour faire entendre votre voix en soutien aux 2,8 millions de vos citoyens en Libye qui se sont inscrits sur les listes électorales", a-t-elle lancé aux représentants en ouverture de la première séance.


Lire notre enquête en six volets sur les perspectives politiques et économiques de la Libye.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info