Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Les ressortissants du Kosovo vont pouvoir s'affranchir de visa pour voyager dans l'UE



            Partager Partager

Hashim Thaçi, président du Kosovo, a rencontre Federica Mogherini à Bruxelles le 18 juillet 2018 (photo : Présidence du Kosovo).
Hashim Thaçi, président du Kosovo, a rencontre Federica Mogherini à Bruxelles le 18 juillet 2018 (photo : Présidence du Kosovo).
KOSOVO. Il ne manquait plus que deux critères au Kosovo pour obtenir la libéralisation du régime des visas avec les pays de l'Union européenne : un accord sur la délimitation de la frontière avec le Monténégro et l'obtention de résultats tangibles en matière de lutte contre la criminalité et la corruption. Ces deux exigences sont aujourd'hui remplies selon la Commission européenne qui a donc demandé, mercredi 18 juillet 2018 aux Etats membres de l'UE, d'accorder une exemption de visas aux ressortissants du Kosovo.

"J'invite à présent le Parlement européen et le Conseil à adopter rapidement notre proposition visant à lever l'obligation de visa pour les citoyens du Kosovo. Il s'agira d'un moment important pour le Kosovo, pour toute la région des Balkans occidentaux et pour l'Europe dans son ensemble", soulignait Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé des migrations.

Le dialogue avec ce pays a débuté en janvier 2012 et, en juin 2012, les autorités du Kosovo ont reçu une feuille de route sur l'assouplissement du régime des visas. Elle comprenait plusieurs mesures et réformes comme la réintégration et la réadmission, la sécurité des documents, la gestion des frontières et des migrations, l'asile, la lutte contre la criminalité organisée et la corruption, ainsi que les droits fondamentaux liés à la liberté de circulation.

Plus de visas avec les passeports biométriques

En mai 2016, la Commission européenne jugeait dans son 4e rapport qu'il restait deux critères à remplir. L'Assemblée du Kosovo a voté le 21 mars 2018 l'accord relatif à la délimitation de la frontière avec le Monténégro et une mission technique venue sur place les 3 et 4 mai 2018 a jugé que "les autorités kosovares ont obtenu des résultats constants et amélioré ceux-ci en ce qui concerne les enquêtes menées et les jugements définitifs prononcés dans les affaires de criminalité organisée et de corruption".

Quant la proposition législative aura été adoptée par le Parlement européen et le Conseil (qui regroupe tous les états membres), "les ressortissants kosovars titulaires d'un passeport biométrique n'auront plus besoin de visa pour se rendre, pour de courts séjours n'excédant pas 90 jours, dans tous les États membres de l'Union sauf l'Irlande et le Royaume-Uni, ainsi que les quatre pays associés à l'espace Schengen (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse)", ainsi que l'indique un communiqué de la Commission européenne.

Pays de 10 887 km² et de 1,89 million d'habitants, le Kosovo a réalisé, en 2017, un PIB de 19,38 mrds$ selon le Fonds monétaire international (FMI).

Jeudi 19 Juillet 2018

Lu 1779 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 15:58 Deux nouveaux points de passage à Chypre



Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.