Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les responsables espagnols et catalans jouent la surenchère


Les déclarations se succèdent et font monter la pression en Espagne. Madrid et Barcelone semblent privilégier l'affrontement alors que l'Europe refuse de jouer un rôle de médiation.



Le roi d'Espagne Felipe VI est sorti de sa neutralité. Photo DR
Le roi d'Espagne Felipe VI est sorti de sa neutralité. Photo DR
ESPAGNE. Le pouvoir espagnol semble multiplier les maladresse qui font le jeu des indépendantistes. Après que le gouvernement espagnol ait brutalement réprimé le référendum de dimanche 1er octobre, devant les caméras du monde entier, le roi Felipe VI a rajouté de l'huile sur le feu dans une déclaration télévisée.

Dans une région où la royauté reste souvent associée au dictateur Franco et aux centaines de milliers de morts de la guerre civile, Felipe VI n'a pas eu un mot de compation pour les 900 blessés de dimanche ou pour appeler les deux partis au dialogue. Il a au contraire fustigé les indépendantistes catalans, les accusant d'agir « en marge du droit et de la démocratie » et de « bafouer par leurs décisions le système de règles approuvées par la loi, démontrant une inacceptable déloyauté à l'égard des pouvoirs de l’État ».

Dans la foulée, la justice espagnole a annoncé qu'elle « a convoqué en vue de leur inculpation pour sédition » Josep Lluis Trapero, le chef de la police catalane, deux de ses subordonnés et des responsables d'associations indépendantistes.

L'escalade

Le président régional catalan, Carles Puigdemont, entend passer en force. Photo DR.
Le président régional catalan, Carles Puigdemont, entend passer en force. Photo DR.
Dans une attitude toute aussi extrémiste, le président régional catalan, Carles Puigdemont, annonçait pratiquement simultanément la proclamation de l'indépendance de la Catalogne pour « la fin de la semaine ou le début de la semaine suivant ». Il entend ainsi surfer sur l'indignation et la mobilisation des catalans après la répression de dimanche et la manifestation qui a suivi mardi 3 octobre. Selon la police régionale catalane, elle aurait réuni 700 000 personnes dans les rues de Madrid.

Avant le référendum, des sondages donnaient les opposants à l'indépendance majoritaires avec plus 8% d'avance sur les indépendantistes. Un rapport de force qui pourrait aujourd'hui avoir changé.

Les observateurs s'attendent à ce que le premier ministre Mariano Rajoy fasse encore grimper la crise d'un cran en invoquant l''article 155 de la Constitution qui lui permet de prendre le contrôle des institutions d'une région dont les dirigeants porteraient « gravement atteinte à l'intérêt général de l’État ».

Pour l'instant, l'Union Européenne soutient Madrid et a refusé la médiation demandée par Carles Puigdemont.


Arthur Maffren


Mercredi 4 Octobre 2017



Lu 1776 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 18 Juin 2018 - 15:49 Nouvelles augmentations massives en Égypte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Marseille, future «perle» sur une «Route de la soie» ?


avis d'expert

Jean Fouqoire, urbaniste (e.r.), associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
EMNES         Medener
 
Femise      Euromediterranee
 
Ipemed  APIM