Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Les professionnels marocains s’alarment du déficit commercial de l'agroalimentaire



            Partager Partager

Les exportations marocaines en agro-alimentaires ont augmenté sur 10 ans, mais avec la croissance de la demande locale, elles ont été moins rapides que les importations. (photo:FENAGRI)
Les exportations marocaines en agro-alimentaires ont augmenté sur 10 ans, mais avec la croissance de la demande locale, elles ont été moins rapides que les importations. (photo:FENAGRI)
MAROC. La FENAGRI, fédération nationale de l'agroalimentaire, a rendu publique mercredi 22 avril 2015 une étude sur la situation alarmante des exportations agroalimentaires marocaines. « Si les exportations ont doublé entre 2004 et 2014, les importations ont plus que triplé, passant de 726 M€ (7,8 milliards de dirhams) en 2004 à 2,26 mrds€  en 2014. Essentiellement portées par les importations de matière première pour l’industrie des huiles et du sucre », explique la fédération dans son communiqué.
Excédentaire, voici dix ans, le secteur accuse aujourd’hui un déficit commercial de 223 M€ en 2014.

Ce phénomène s’explique, selon elle, par le fait qu' « entre 2004 et 2014, la part de l’industrie du poisson et des conserves végétales est restée la même : l’industrie du poisson autour 52% des exportations alimentaires marocaines et les conserves végétales autour de 15% des exportations alimentaires marocaines. »

Dans le même temps, la fédération constate l'absence d'ouverture « de nouveaux marchés : l’Europe est restée notre principal client », alors même qu’« il n’est pas le marché idéal pour les produits élaborés. »

Le Maroc disposerait pourtant d’un fort potentiel d’exportation dans ce secteur. « Les exportations de produits agroalimentaires (hors agriculture) se situent autour de 1,2 mrd€ soit 12% des exportations industrielles totales. Alors que la part du secteur agroalimentaire représente 30% du tissu industriel marocain », souligne la fédération. Selon elle, les exportateurs marocains doivent se tourner vers les marchés d’autres pays en voie de développement, moins matures et moins concurrentiels.


Vendredi 24 Avril 2015

Lu 8748 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss