Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Les prix des spaghetti étaient trop collants...


La justice italienne vient de condamner vingt-deux fabricants de pâtes à une amende record de 12,5 M€ pour entente sur les prix.


            Partager Partager

Les prix des spaghetti étaient trop collants...
ITALIE. Drôle d’embrouille dans les spaghetti. Confirmant une décision de l’Autorité de la concurrence italienne (Antitrust), le tribunal administratif de Rome vient d’infliger une amende record de 12,5 M€ à vingt-deux fabricants de pâtes pour entente illicite sur les prix.

La note la plus salée est pour le leader mondial du marché, Barilla (4,535 Mds€ de chiffre d’affaires en 2008) qui devra s’acquitter d’une pénalité de 5,2 M€.
 

La justice reproche à la société parmesane d’avoir été l’instigatrice entre octobre 2006 et mars 2008 d’un système d’entrave à la concurrence sur les prix durant cette période qui avait vu le cours des matières premières alimentaires comme le blé s’envoler.
 

La liste des noms qui formaient ce cartel est aussi longue qu’un spaghetti. Dans le sillage de Barilla, on trouve en effet la fine fleur du rayon préféré des supermarchés italiens : des producteurs transalpins comme De Cecco, Divella, Colussi,... mais aussi des multinationales comme Nestlé.


Le consommateur paie la note

En deux ans, de mai 2006 à mai 2008, le prix de vente des pâtes aux distributeurs a grimpé de 51,8 %. Ce qui, selon l’Antitrust, a été «en bonne partie supporté par le consommateur, étant donné que le prix final a progressé de 36 % au cours de la période ».

 

L’enquête de l’autorité italienne de la concurrence avait été lancée en octobre 2007 à la suite d’une plainte de l’Union des consommateurs transalpins (Federconsumatori). Celle-ci estimait que l’envolée du prix des spaghetti et autres tortellini représentait une dépense supplémentaire de 146 € par an pour une famille consommant 1 kg de pâte par jour. 

 

Satisfaite du jugement, l’Union des consommateurs invite les fabricants incriminés à baisser les prix. Une mesure justifiée par la chute spectaculaire du cours du blé  dont le prix a dégringolé en quelques mois de 0,48 € à 0,18 € le kg sur le marché mondial.



Lundi 2 Novembre 2009

Lu 1760 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss