Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les présidents des parlements de l'UpM relancent l'union


Rédigé par le Lundi 8 Avril 2013 | Lu 4288 commentaire(s)


Martin Schulz appelle à la mise en place de "parlements forts, efficaces et à l'écoute des citoyens" (photo Parlement européen)
Martin Schulz appelle à la mise en place de "parlements forts, efficaces et à l'écoute des citoyens" (photo Parlement européen)
MÉDITERRANÉE. Le premier sommet des présidents des parlements de l'Union pour la Méditerranée (UpM) accouche de plusieurs sollicitations.

Convoqué par le Président du Parlement européen et de l'assemblée parlementaire de l'UpM, Martin Schulz, le sommet ambitionnait de redonner une impulsion aux projets de l'organisation "dans un contexte de changements politiques au Sud et de crise économique au Nord, et de renforcer le rôle des Parlements dans la transition démocratique de la Rive-Sud".

Après une réunion le 5 avril 2013 avec les différents bailleurs de fonds de l'UpM, puis un débat le 6 avril organisé entre Martin Schulz, André Azoulay, président de la fondation Anna Lindh et une centaine de représentants du Forum, le sommet s'est poursuivi le 7 avril 2013.


"Pour la première fois depuis 2008, nous avons senti la volonté d'approfondir la coopération"  souligne le président du Parlement européen, très satisfait de la réunion.

"Les institutions déjà existantes doivent permettre de renforcer la coopération méditerranéenne"

Désirant "combler le vide de leadership politique qui a marqué l'UpM ces dernières années", le président du Parlement témoigne de la volonté des présidents des parlements d'agir et de s'investir à la relance de la coopération. Coopération euro-méditerranéenne qui doit être "parlementaire et citoyenne", selon la déclaration adoptée par les 42 présidents de parlement réunis.

Martin Schulz souligne que "pour réussir le pari des transformations démocratiques en cours dans les pays méditerranéens, nous avons besoin de parlements forts, efficaces et à l'écoute des citoyens : les institutions déjà existantes doivent permettre de renforcer la coopération méditerranéenne."

Également, les présidents appellent à "la création d’un espace commun de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur, de la science et de la recherche" et à l'approfondissement de la mobilité méditerranéenne.

La prochaine plénière de l'Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée se tiendra à Bruxelles les 11 et 12 avril 2013.





1.Posté par boualem le 09/04/2013 09:14
UPM n'existe que dans vos têtes. Du coté Maghreb il est inexistant et non voulu, surtout par l'Algérie. C'est quoi ce machin??? une tentative de s'emparer de marchés nouveaux. Car, au Maghreb, on sait quel est son objectif. Vous leur refusez l'entrée sur la marché européen, et vous espérer acquérir le marché maghrébin...

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook