Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les petits actionnaires s'unissent contre Bankia


Rédigé le Lundi 23 Mars 2015 à 16:59 | Lu 1012 commentaire(s)


Les petits actionnaires ont payé au prix fort la privatisation de l'ancienne caisse d'épargne (photo FM)
Les petits actionnaires ont payé au prix fort la privatisation de l'ancienne caisse d'épargne (photo FM)
ESPAGNE.15 000 petits actionnaires s’associent contre la banque espagnole Bankia et le FROB (Fonds de Restructuration Ordonnée Bancaire). Les plaignants accusent Bankia d'avoir émis des obligations douteuses en masse, sans informer ses clients des risques encourus, lors de la privatisation de la banque. Cette opération a ruiné des milliers de petits épargnants aujourd'hui réunis dans cette action portée par la formation politique UPyD.
 
L'Association Espagnole des Actionnaires Minoritaires (AEMEC) se trouve également engagée dans ce procès où le FROB est accusé de « conflit d'intérêts », étant tout à la fois juge et parti, puisque cet organisme dépendant de la Banque d'Espagne était chargé de superviser la privatisation de la banque. En d'autres termes, le FROB est soupçonné de jouer un double jeu en se posant actuellement comme partie civile face à Bankia, pour défendre en réalité les intérêts de la banque face aux petits porteurs.
 
Parmi ces petits épargnants, qui avaient perdu une grande part -sinon la totalité- de leurs économies, se trouvent d'ailleurs d'anciens salariés de Bankia. Ils accusent aujourd'hui l'ancienne direction de Rodrigo Rato de les avoir contraints à acheter et vendre à leurs clients des obligations qui ont perdu quasiment toute valeur au lendemain de la privatisation.
 
Lire aussi :
La crise de « valeurs » des caisses d'épargne espagnoles
Bankia : une chute bien ordonnée