Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les petits actionnaires s'unissent contre Bankia



            Partager Partager

Les petits actionnaires ont payé au prix fort la privatisation de l'ancienne caisse d'épargne (photo FM)
Les petits actionnaires ont payé au prix fort la privatisation de l'ancienne caisse d'épargne (photo FM)
ESPAGNE.15 000 petits actionnaires s’associent contre la banque espagnole Bankia et le FROB (Fonds de Restructuration Ordonnée Bancaire). Les plaignants accusent Bankia d'avoir émis des obligations douteuses en masse, sans informer ses clients des risques encourus, lors de la privatisation de la banque. Cette opération a ruiné des milliers de petits épargnants aujourd'hui réunis dans cette action portée par la formation politique UPyD.
 
L'Association Espagnole des Actionnaires Minoritaires (AEMEC) se trouve également engagée dans ce procès où le FROB est accusé de « conflit d'intérêts », étant tout à la fois juge et parti, puisque cet organisme dépendant de la Banque d'Espagne était chargé de superviser la privatisation de la banque. En d'autres termes, le FROB est soupçonné de jouer un double jeu en se posant actuellement comme partie civile face à Bankia, pour défendre en réalité les intérêts de la banque face aux petits porteurs.
 
Parmi ces petits épargnants, qui avaient perdu une grande part -sinon la totalité- de leurs économies, se trouvent d'ailleurs d'anciens salariés de Bankia. Ils accusent aujourd'hui l'ancienne direction de Rodrigo Rato de les avoir contraints à acheter et vendre à leurs clients des obligations qui ont perdu quasiment toute valeur au lendemain de la privatisation.
 
Lire aussi :
La crise de « valeurs » des caisses d'épargne espagnoles
Bankia : une chute bien ordonnée

Lundi 23 Mars 2015

Lu 995 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.