Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les petites exploitations agricoles tunisiennes face à leurs défis


Selon une étude du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) consacrée aux petites exploitations agricoles en Tunisie, la petite agriculture doit d'abord être une priorité nationale et son développement ne pourra se faire que dans le cadre d'une stratégie globale du pays.
English version


            Partager Partager

L'oéliculture représente 1/3 du total des superficies cultivées dans le pays (photo : F.Dubessy)
L'oéliculture représente 1/3 du total des superficies cultivées dans le pays (photo : F.Dubessy)
TUNISIE. Selon une étude du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) consacrée aux petites exploitations agricoles en Tunisie, "la petite agriculture doit d'abord être une priorité nationale et son développement devrait relever de la responsabilité et du devoir de l'Etat." Ce développement "ne pourra se faire que dans le cadre d'une stratégie globale du pays et l'implication de l'ensemble des parties prenantes".

Ce rapport - intégré dans le projet "Réduire les inégalités dans la chaine de valeur huile d'olive" mis en oeuvre par l'ONG Oxfam en partenariat avec l'AFTD (Association tunisienne des femmes démocrates), l'AFTURD (Association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le développement), l'UGTT (Union générale tunisienne du travail) et le FTDES - réclame notamment la mise en oeuvre d'un dispositif et de mesures spécifiques et innovantes.

D'une soixantaine de pages, il démontre les forces et les faiblesses des petites exploitations agricoles tunisiennes (voir tableau en bas d'article), mais aussi les menaces et les opportunités. Au rayon des menaces figurent la détérioration de la situation d'ensemble; un risque économique important en cas de diminution de la performance de la petite agriculture; un risque sur la sécurité alimentaire du pays; et la détérioration de la terre, la désertification, en cas de développement de pratiques non durables.

Le nombre de petits exploitants a doublé depuis les années 60

Les petites exploitations agricoles tunisiennes face à leurs défis
Pour contrer tout cela, le FTDES préconise d'abord une reconnaissance de la petite agriculture à travers son institutionnalisation. Son rapport demande une adaptation des politiques agricoles à ses spécificités et encourage le regroupement des petits agriculteurs pour se renforcer. Autres opportunités soulevées, la création de marchés (en favorisant par exemple leur accès aux marchés publics) et de circuits adaptés (circuits courts) à la petite agriculture et la sensibilisation des acteurs (industriels et consommateurs) pour appuyer les petits agriculteurs.

L'agriculture emploie environ 1,5 million de personnes (main d'oeuvre à plus de 80% familiale), soit 15% de la population totale occupée en 2019. Elle compte 550 000 exploitants agricoles (dont 43% de plus de soixante ans) pour 10,3 millions d'hectares de superficie (60% de la superficie de la Tunisie), dont quelque 5 millions d'hectares de terres labourables. Les exploitations de moins de 5 hectares représentent près de 55% du total et leur nombre a doublé depuis les années 60.

Les surfaces agricoles sont majoritairement destinées à deux grands types de culture. L'arboriculture (55%) avec l'oléiculture (1,8 million d'hectares soit 1/3 du total des superficies cultivées dans le pays), la phoeniculture (dattes à 70% de la variété Deglet Nour), les agrumes (oranges, mandarines, clémentines et citrons) et les céréales (blé dur et orge particulièrement) à 30%. Seuls 470 000 hectares bénéficient d'une irrigation. L'hydraulique et l'irrigation participent très majoritairement aux investissements globaux annuels réalisés dans l'agriculture (1 462 millions de dinars tunisiens - 454 M€ - en 2017 soit 8,1% de l'investissement total en Tunisie). Ils le sont principalement par l'Etat tunisien.

L'agriculture représente 10% du PIB tunisien contre 14% voici trente ans

55% des exploitations tunisiennes font moins de 5 hectares (photo : F.Dubessy)
55% des exploitations tunisiennes font moins de 5 hectares (photo : F.Dubessy)
Côté production animale, la filière de la viande concerne les volailles (63%) et la viande bovine (35%) pour 300 000 tonnes annuelles. Il faut aussi compter avec l'industrie laitière et ses 1,2 million de tonnes en moyenne annuelle durant la dernière décennie (1,45 million en 2017).

Le secteur agricole pèse aujourd'hui 10% du Produit intérieur brut (PIB) tunisien contre 14% au début des années 90. Les exportations représentent en moyenne 11% (3,7 milliards de dinars tunisiens - 1,15 mrd€ - en 2017) des exportations globales du pays. Les importations s'élevaient en 2017 à 5,6 milliards de dinars (1,7 mrd€) contre 3 milliards (930 K€) en 2008.

"Malgré le potentiel agricole du pays, la Tunisie reste dépendante de l’importation de plusieurs produits pour couvrir les besoins pour des produits de base notamment les céréales. En conséquence le taux de couverture des importations agricoles par les exportations ne dépasse pas les 2/3", précise le rapport de la FTDES.

Lire le rapport complet de la FTDES consacré aux petites exploitations agricoles en Tunisie

Les forces et les faiblesses de la petite agriculture tunisienne (source : Rapport FTDES)


Mardi 29 Septembre 2020

Lu 921 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.