Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Les pertes de Casablanca et de Tunis affaiblissent les revenus de Pizzorno Environnement


Rédigé par , le Vendredi 20 Février 2015 - Lu 29420 fois


Pizzorno reste très présente au Maroc (photo Pizzorno)
Pizzorno reste très présente au Maroc (photo Pizzorno)
FRANCE. Basé à Draguignan, le groupe français Pizzorno Environnement a enregistré un chiffre d'affaires de 224,3 M€ en 2014, en baisse de 2,4% par rapport au précédent exercice.

Les deux activités, propreté et traitement, se trouvent en chute respective de -2,8% et de -1,2%.

Selon les dirigeants de l'entreprise, "l'année 2014 a été marquée par des décisions stratégiques sur les activités à l'international qui ont temporairement affecté le volume d'affaires global du groupe." Il s'agit notamment de "la volonté de ne pas répondre à l'appel d'offres relatif au renouvellement du contrat de collecte des déchets ménagers et assimilés de la Communauté urbaine de Casablanca" qui arrivait à échéance fin février 2014. Le nouveau cahier des charges ne s'avérait pas compatible avec le standard de qualité de l'entreprise précise l'entreprise. Mais aussi de l'arrêt du contrat de gestion de la décharge de Tunis" terminé le 31 août 2014.

Pizzorno reste cependant très présente au Maghreb avec des contrats dans les villes marocaines de Marrakech, Rabat, El Jadida, Meknès, Kénitra et Al Hoceima.

L'international a représenté 14% du chiffre d'affaires du groupe (contre 20% à fin 2012) qui se recentre sur la France pour retrouver une croissance. Pizzorno a ainsi en 2014 remporté des contrats comme le nettoyage des plages de Toulon (185 K€ par an), Sirmatcom de Maintenon (11 M€ sur sept ans) et Rhône Crussol (451 K€ par an). Et en a renouvelé plusieurs autres à l'exemple de Roquebrune-sur-Argens (17,5 M€ sur sept ans), Nice Côte d'Azur (6,3 M€ sur sept ans) et avec la Communauté d'agglomération Dracénoise (4,6 M€ sur quatre ans).

En 2015, le groupe provençal va pouvoir s'appuyer sur ces récents succès commerciaux qui ont débuté au 1er janvier 2015 : collecte des déchets ménagers et assimilés de Joinville-le-Pont (5 M€ sur cinq ans), nettoyage des plages de Sainte-Maxime (1,4 M€ sur trois ans), et au 10 février 2015 avec l'enlèvement des tags et des affiches non autorisées à Marseille (3,7 M€ sur quatre ans). Mais aussi sur le contrat de prestations de vidage des corbeilles de la ville de Lyon (5,6 M€ sur quatre ans) qui démarrera le 9 mars 2015.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info