Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Les pertes de Casablanca et de Tunis affaiblissent les revenus de Pizzorno Environnement



            Partager Partager

Pizzorno reste très présente au Maroc (photo Pizzorno)
Pizzorno reste très présente au Maroc (photo Pizzorno)
FRANCE. Basé à Draguignan, le groupe français Pizzorno Environnement a enregistré un chiffre d'affaires de 224,3 M€ en 2014, en baisse de 2,4% par rapport au précédent exercice.

Les deux activités, propreté et traitement, se trouvent en chute respective de -2,8% et de -1,2%.

Selon les dirigeants de l'entreprise, "l'année 2014 a été marquée par des décisions stratégiques sur les activités à l'international qui ont temporairement affecté le volume d'affaires global du groupe." Il s'agit notamment de "la volonté de ne pas répondre à l'appel d'offres relatif au renouvellement du contrat de collecte des déchets ménagers et assimilés de la Communauté urbaine de Casablanca" qui arrivait à échéance fin février 2014. Le nouveau cahier des charges ne s'avérait pas compatible avec le standard de qualité de l'entreprise précise l'entreprise. Mais aussi de l'arrêt du contrat de gestion de la décharge de Tunis" terminé le 31 août 2014.

Pizzorno reste cependant très présente au Maghreb avec des contrats dans les villes marocaines de Marrakech, Rabat, El Jadida, Meknès, Kénitra et Al Hoceima.

L'international a représenté 14% du chiffre d'affaires du groupe (contre 20% à fin 2012) qui se recentre sur la France pour retrouver une croissance. Pizzorno a ainsi en 2014 remporté des contrats comme le nettoyage des plages de Toulon (185 K€ par an), Sirmatcom de Maintenon (11 M€ sur sept ans) et Rhône Crussol (451 K€ par an). Et en a renouvelé plusieurs autres à l'exemple de Roquebrune-sur-Argens (17,5 M€ sur sept ans), Nice Côte d'Azur (6,3 M€ sur sept ans) et avec la Communauté d'agglomération Dracénoise (4,6 M€ sur quatre ans).

En 2015, le groupe provençal va pouvoir s'appuyer sur ces récents succès commerciaux qui ont débuté au 1er janvier 2015 : collecte des déchets ménagers et assimilés de Joinville-le-Pont (5 M€ sur cinq ans), nettoyage des plages de Sainte-Maxime (1,4 M€ sur trois ans), et au 10 février 2015 avec l'enlèvement des tags et des affiches non autorisées à Marseille (3,7 M€ sur quatre ans). Mais aussi sur le contrat de prestations de vidage des corbeilles de la ville de Lyon (5,6 M€ sur quatre ans) qui démarrera le 9 mars 2015.


Vendredi 20 Février 2015

Lu 29136 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Novembre 2018 - 15:26 Valgo pérennise son implantation au Monténégro  €


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss