Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


"Les pays méditerranéens vont devoir optimiser le cycle de l'eau"


Grâce à la prise de contrôle de la société espagnole Agbar, qui sera finalisée au premier semestre 2010, le bassin méditerranéen représente désormais 20% de l'activité de Suez Environnement. Pour Jean-Louis Chaussade, directeur général du groupe, cette présence va s'intensifier, tout particulièrement dans le domaine de l'eau.


            Partager Partager

Pour Jean-Louis Chaussade, DG de Suez Environnement, l'eau sera le premier secteur de croissance du groupe en Méditerranée (photo Govin Sorel)
Pour Jean-Louis Chaussade, DG de Suez Environnement, l'eau sera le premier secteur de croissance du groupe en Méditerranée (photo Govin Sorel)
FRANCE/ ESPAGNE/ MEDITERRANEE. Historiquement lié à la Méditerranée, le groupe Suez Environnement entend plus que jamais tirer profit des évolutions législatives et règlementaires qui se mettent en place tout autour du bassin pour accroître son implantation dans la région. Annoncée en octobre 2009, la prise de contrôle de la société catalane Agbar, leader du traitement de l’eau en Espagne, s’inscrit dans cette stratégie. Pour econostrum.info, Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement, revient sur les positions du groupe en Méditerranée.

Econostrum.info : Que va changer la prise de contrôle d’Agbar pour le groupe ?
 
Jean-Louis Chaussade : L’opération devrait se finaliser à la fin du premier semestre 2010. Nous aurons alors changé de dimension. Agbar réalise un chiffre d’affaires de 1,8 md€ dans l’eau [le chiffre d’affaires global de la société espagnole est de 3,1 mds€, ndlr]. La société est aussi importante que la Lyonnaise des Eaux [2,2 mds€], ce qui en fera notre deuxième pilier européen dans ce secteur, avec une forte présence en Espagne avec 25% de parts de marché, mais aussi au Chili, en Grande-Bretagne et un peu en Algérie et en Chine. L’acquisition d’Agbar va nous transformer en un groupe multiculturel avec un cœur européen. 

Econostrum.info : Que représente aujourd’hui le bassin méditerranéen dans l’activité de Suez Environnement ?
 
Jean-Louis Chaussade : Nous sommes présents dans à peu près tout le pourtour méditerranéen, à l’exception de la Tunisie. Nous ne sommes pas très développés en Turquie, mais ce pays nous intéresse beaucoup. Si l’on englobe les pays du sud de l’Europe, sans la France, ainsi que ceux d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, la grande région Méditerranée représente environ 20% du chiffre d’affaires global de Suez Environnement [12,36 mds€ en 2008, ndlr].

Econostrum.info : Allez-vous intensifier vos activités sur cette région dans les années à venir ?
 
Jean-Louis Chaussade :
Oui, largement en Espagne, en France, mais aussi en Italie qui est un nouveau marché pour nous. La mise en place d’une nouvelle loi obligeant les collectivités à mettre en concurrence les services publics de l’eau va changer la donne. Dans 25 ans, il n’y aura plus que quatre à six grands spécialistes au lieu d’une multitude d’acteurs aujourd’hui, et nous espérons en faire partie. La Grèce aussi s’ouvre à la gestion privée, et devant ses difficultés financières, l’Europe pourrait l’obliger à privatiser ses services publics. Au sud, en Syrie et en Libye, nous sommes attentifs à l’évolution des besoins des services en eau.
 
Econostrum.info : Le marché algérien vous parait-il prometteur ?
 
Jean-Louis Chaussade : Nous avons signé un contrat pour la gestion de la distribution de l’eau à Alger qui s’achève en septembre 2011. Nos équipes ont fait un travail remarquable. Désormais, la quasi-totalité des habitants a de l’eau tous les jours, 24 heures sur 24. C’est un vrai transfert de savoir faire – nous avons 3500 salariés sur place dont 35 expatriés seulement – et nous travaillons au quotidien au succès de ce contrat.

Quand viendra l’heure du renouvellement, nous serons prêts à discuter avec les autorités algériennes. Pour l’instant,  nous ne savons pas comment ce secteur va évoluer. Cependant, les projets de dessalement de l’eau de mer permettent d’apporter des réponses aux besoins en eau de l’Algérie. 

Les pays méditerranéens sont contraints de créer de la ressource (photo MN)
Les pays méditerranéens sont contraints de créer de la ressource (photo MN)
Econostrum.info : Vous ne parlez que de l’eau. Est-ce à dire que le secteur des déchets en Méditerranée ne vous intéresse pas ?
 
Jean-Louis Chaussade : L’eau est un besoin vital, essentiel de la population. La Méditerranée va en outre cumuler trois problèmes cruciaux : l’accroissement démographique, l’urbanisation et la raréfaction de la ressource en eau, qui vont imposer d’optimiser l’ensemble du cycle de l’eau et donc de faire appel à des spécialistes. La problématique des déchets, si elle est essentielle, apparaît donc pour ces pays presque secondaire face à l’urgence de l’eau.

Par ailleurs, le traitement des déchets nécessite la mise en place d’un cadre réglementaire strict. Cette réglementation existe désormais partout au nord du bassin et les choses commencent à évoluer. Dans le sud, des réglementations se mettent en place, mais ne sont pas encore suivies d’effet. En matière de déchets, nous sommes surtout présents au Maroc.

Lire aussi : Suez et Criteria vont détenir Agbar
Suez Environnement bientôt numéro un de l'eau en Espagne grâce à la reprise d'Agbar  

Brigitte Challiol
Lundi 8 Février 2010

Lu 3409 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.