Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les pays méditerranéens de la zone euro toujours fragiles


La note de Chypre dégradée, l'Italie et l'Espagne contraints de se refinancer au prix fort : la zone euro reste au cœur des turbulences.


            Partager Partager

Les pays méditerranéens de la zone euro restent très fragiles. Photo DR
Les pays méditerranéens de la zone euro restent très fragiles. Photo DR

EUROPE. Confrontés à une dette énorme, l'Italie comme l'Espagne doivent accepter des taux d'intérêts en forte augmentation pour voir leurs émissions obligataires trouver preneurs.

L'Italie vient de placer, pour cette dernière semaine de juillet 2011, 7,5 mrds€ d'obligations à court terme (6 mois) rémunérées à 2,269%. Ce taux n'était que de 1,988% lors du dernier placement. Le Trésor Italien a également levé 1,5 Mds € de titres à deux ans avec des taux de 4,038% (3,219% lors de la précédente émission).

Même symptômes, même punition en Espagne qui vient de lever 2,885 mrds€ à court terme. Les taux passent ici de 1,776 à 2,519% .


Chypre dans le rouge

La situation de Chypre apparait encore plus critique. Très dépendante de l'économie grecque, l'île plonge depuis plusieurs mois dans une spirale inquiétante. L'agence de notation Moody's a abaissé de deux crans sa note le 27 juillet 2011, la faisant passer de A2 à Baa1, avec une perspective négative. La prochaine étape pourrait donc être son classement en catégorie «spéculative».

Le plan de réduction de la dette mis en place par le gouvernement chypriote n'a pas convaincu, même si la dette n'atteint pas les sommets de la Grèce (127%), de l'Italie (119%) ou de la France (81%). Il dépasse tout de même 60% de son PIB avec comme facteur aggravant un déficit budgétaire de 5,3% qui n'incite pas à l'optimisme. Cerise sur le gâteau, la centrale électrique qui fournit plus de la moitié de l’électricité chypriote a été détruite pas une explosion accidentelle en juillet 2011. Or les entreprises ont besoin d'électricité pour produire.

L'accord européen sur la Grèce obtenu aux forceps mi juillet n'a donc réussi que partiellement à faire retomber la pression sur les pays fortement endettés de la zone euro. Il faut dire que les « ardoises » ont de quoi inquiéter. Un ménage est considéré comme surendetté au dessus de 33% ! De plus, le plan grec adopté par les européens de la zone euro va alourdir de plusieurs milliards d'euros la dette de chacun. Que se passera-t-il si un second pays a besoin d'un plan comparable ? L'Italie, La France, l'Espagne ont tout juste la tête hors de l'eau. « Plomber » un peu plus encore leurs dettes ne risque-t-il pas de les faire couler ?

Gérard Tur
Mercredi 27 Juillet 2011

Lu 2230 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


MED’INNOVANT AFRICA pour imaginer la ville méditerranéenne de demain


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.