Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Les pays européens dépensent près de 50% de leur PIB pour leurs administrations.



            Partager Partager

Les pays de l'Union européenne consacrent près de 50% de leur PIB à leurs dépenses administratives. (Photo F.Dubessy).
Les pays de l'Union européenne consacrent près de 50% de leur PIB à leurs dépenses administratives. (Photo F.Dubessy).
EUROPE. Les pays de l’Union Européenne (UE) affectent 48,1% du PIB en 2014 pour leurs dépenses administratives publiques. Ce qui représente un total de 6 701 mrds€, selon le rapport d’Eurostat, l’office de statistique de l’Union européenne.
 
Ce chiffre représente la fonction « protection sociale », la santé, les services généraux des administrations publiques, l’enseignement, la fonction « ordre et sécurité publique ». Mais aussi, la défense, les loisirs, la culture, le culte ou encore la protection de l’environnement. 
 
Plusieurs pays consacrent plus de 50% de leur PIB à ces dépenses administratives, comme la Finlande (58,7%), la France (57,2%) et le Danemark (57%). D’autres accordent moins d’importance à cet aspect de leur finance. La Lituanie et la Roumanie dépensent 34,9% de leur PIB dans les administrations publiques, la Lettonie 36,9% et l’Estonie 38,8%. 
 
La Grèce est une nouvelle fois le mauvais élève de ce classement. Par rapport à l’année 2013, le pays perd 10,7 points. La Slovénie le suit de près dans cette descente avec une perte de 9,9 points. Chypre devient le bon élève avec une progression de 7,7% entre 2013 et 2014, loin devant Malte (+1,6%). 
 
La France progresse de 0,2 pointdépense plus 1 226 mrds€ pour ses administrations publiques. L’Espagne y consacre 461 mrds€, le Portugal 84 mrds, la Croatie 20 mrds, l’Italie 826 mrds, Chypre 8 mrds et Malte 3 mrds.  
 
Chaque pays gère différemment ses dépenses administratives publiques. Si le poste de la protection sociale arrive en premier dans chaque pays membres de l’UE, certains y consacrent plus de 40% de leur PIB comme la France, d’autres postes prennent de l’importance. L’Italie affecte 27,6% de son PIB aux protections sociales liées à la vieillesse. Chypre s’occupe pour une grande partie de l’enseignement (15,7%). 
 
Pour d’autres, le second domaine reste les services généraux des administrations publiques, comme les affaires étrangères et les opérations concernant la dette publique. Chypre, la Croatie, le Portugal, Malte et l’Espagne y attribuent plus de 15% de leur PIB.

Ludivine Tur

Jeudi 9 Juillet 2015

Lu 6010 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 12:04 Croissance : l'Europe à la peine


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss