Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les pays du sud de l'Europe retrouvent des couleurs


En 2017, les taux de croissance des PIB des pays du sud de la Méditerranée rivalisent avec ceux de leurs voisins du nord.



L'Europe du sud retrouve la croissance. Photo Commission Européenne.
L'Europe du sud retrouve la croissance. Photo Commission Européenne.
EUROPE/MEDITERRANEE. L'Europe du sud n'est plus à la traîne de ses voisins du nord en matière de PIB. Le Royaume Unis, la Belgique, affichent 1,8 à 2% de croissance en 2017, l'Allemagne 2,7%, les Pays Bas, la Suède et la Finlande plus de 3%. En revanchent les pays du sud conservent les ratios les plus élevés en matière de dette publique par rapport au PIB avec les trois dernières places : 177,4% pour la Grèce, 134,1% pour l'Italie et 130,8% pour le Portugal. Ce taux est de 88,1% dans la zone Euro (chiffres troisième trimestre 2017).
 
En dépit de la crise de la Catalogne, l'Espagne enregistre en 2017 une croissance de 3,1% , soit à peine moins qu'en 2016 (3,3%). Le pays retrouve en 2017 son PIB d'avant crise (2008). La quatrième économie de la zone euro connaît un taux de chômage encore très élevé, 16,5%, mais loin des 27% enregistrés au plus fort de la crise.

Son voisin portugais fait lui aussi jeu égal avec Allemagne. Avec 2,7% de croissance (1,5% en 2016), il enregistre sa meilleure performance depuis 17 ans. Le Portugal a créé plus de 160 000 emplois en 2017, diminuant ainsi son taux de chômage à 8,1%.

Les « petits » pays du sud performent également. La Croatie, Chypre, Malte, la Slovénie dépasseront largement les 3% de croissance.

La France, l'Italie et la Grèce à la traine

La France et l'Italie restent en retrait, même si, avec + 2%, (1,1% en 2016) la France fait mieux que le Royaume Unis. L'hexagone n'avait pas fait mieux depuis six ans. Les exportations françaises retrouvent des couleurs (+ 3,5%), mais moins que les importations qui progressent de 4,3%). Le taux de chômage reste à un niveau élevé (9,7%). L'Italie fait également mieux que ces dernières années, avec un PIB en croissance de 1,4% (0,9% en 2016). Il faut remonter à 2010 pour trouver un taux plus élevé (+1,7%). L'Italie n'a toujours pas récupéré son PIB d'avant crise et devrait afficher le plus faible taux de croissance de la zone Euro.

Reste la Grèce, qui devrait frôler les 2% de croissance, après plusieurs années de récession. Le taux de chômage baisse, mais reste très élevé à 20,5% . 35% des grecs vivent sous le seuil de pauvreté.


Gérard Tur


Vendredi 23 Février 2018



Lu 1937 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA