Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Les pays du Maghreb ferment leurs frontières pour lutter contre la propagation du coronavirus


Maroc, Algérie et Tunisie ferment leurs frontières et durcissent les mesures pour éviter la propagation du Covid-19 dans des pays encore très peu atteints avec seulement quelque 150 cas pour tout le Maghreb.


            Partager Partager

MAGHREB. Le Maroc, l'Algérie et la Tunisie intensifient leurs mesures pour se protéger de la pandémie de Covid-19 qui se développe dans l'Union européenne toute proche et commence, tout juste, à toucher leurs pays.

Depuis lundi 16 mars 2020 à 18h (17h GMT), le Maroc a décidé de fermer tous les principaux lieux accueillant la population comme les mosquées, les cafés, les restaurants, les salles de sports et de jeux et les hammams. Pour l'instant "les souks, les commerces et les locaux de vente de produits et matières de première nécessité ainsi que les restaurants qui livrent à domicile" ne sont pas concernés selon le ministère marocain de l'Intérieur.

La veille, les autorités suspendaient toutes les liaisons aériennes et maritimes avec la France et l'Espagne. Les établissements scolaires et les universités ont fermé leurs portes depuis le vendredi 13 mars 2020. Les rassemblements publics de plus de cinquante personnes sont interdits comme les évènements culturels et sportifs. Le Maroc enregistre trente-sept cas de coronavirus, dont un décès.

Couvre-feu en Tunisie

Les Tunisiens ne pourront plus se déplacer à partir de 18h (photo : F.Dubessy)
Les Tunisiens ne pourront plus se déplacer à partir de 18h (photo : F.Dubessy)
La Tunisie passe à la vitesse supérieure avec l'instauration, par Kaïs Saïed, d'un couvre-feu (de 18h à 6h du matin) dans l'ensemble du pays à compter du mercredi 18 mars 2020. "Les Tunisiens doivent limiter leurs déplacements et sortir de chez eux uniquement en cas d'urgence. En restant chez vous, vous limitez la propagation de la pandémie. J'appelle les Tunisiens, qui ont toujours prouvé qu'ils sont capables de relever les défis, à respecter les mesures de prévention", indiquait le président tunisien, mardi 17 mars 2020.
Les frontières terrestres, maritimes et aériennes sont désormais fermées, jusqu'à 4 avril 2020, au moins. Seuls les vols pour rapatrier les touristes et voyageurs sont autorisés.

Kaïs Saïed demande aussi à ses compatriotes, qui le peuvent, à faire "don de la moitié de leur salaire ou plus" pour aider ceux privés de revenus par cette crise, tout en indiquant qu'il sera le premier à la faire en solidarité. Il incite également le Parlement à voter un mécanisme pour dédommager les entreprises atteintes économiquement par la propagation du coronavirus. Vingt-huit cas de contamination confirmés (principalement des personnes venant d'Italie et de France) sont recensés en Tunisie, sans aucun décès à l'heure actuelle.

Le Hirak prêt à renoncer aux manifestations en Algérie

En Algérie, les mosquées sont aussi fermées depuis mercredi 18 mars 2020. "Il faut éviter à notre pays d'atteindre le degré de propagation de la pandémie enregistrée dans d'autres pays", précise Abdelmadjid Tebboune, président de la République. Les frontières avec la Libye, la Tunisie, le Maroc, le Niger et le Mali sont également hermétiques depuis la même date. Les vols et les liaisons maritimes en provenance ou à destination de l'Europe seront suspendus à compter du jeudi 19 mars 2020.

Les rassemblements devenant interdits "quelles que soient leurs formes et nature", précisent le président algérien, des personnalités du Hirak, le mouvement de contestation, dont des responsables de partis d'opposition, appellent à cesser les manifestations. Elles se déroulent depuis février 2019 contre le pouvoir et ont entraîné la chute du président Abdelaziz Bouteflika.

L'Algérie compte soixante-douze personnes atteintes par le coronavirus dont six décès.

La rédaction
Mercredi 18 Mars 2020

Lu 2047 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.